Categories: A LA UNE Politique

Affaire du PAC: « Le jour où on saura réellement ce qui se passe, on va agir conséquemment », prévient Chérif Abdallah du GOHA

Les réactions se multiplient depuis l’annonce du bail  du port autonome de Conakry à la société turque ALBYRAQ. Joint  au téléphone par notre rédaction, Chérif Mohamed Abdallah  président du groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA) a dénoncé un manque de transparence dans la signature de ce contrat.

« Comme depuis toujours, il y a un total manque de transparence dans ce qu’on fait dans ce pays. Sinon, dans les conditions normales, quand il y a des actions comme ça, on ne doit pas les faire en catimini. C’est normal de privatiser si on le veut quand on a des sociétés fiables qui peuvent changer la physionomie du port, améliorer les conditions de vie et de travail des employés et les activités des opérateurs économiques. Mais, si on le fait en catimini en prenant des sociétés comme ça qu’on a même pas l’habitude d’entendre parler dans la gestion des ports à travers l’Afrique et ailleurs dans le monde, c’est grave d’où notre réticence par rapport à ce dossier. Est-ce que les travailleurs ne seront pas licenciés ? Est-ce qu’ils seront reconduits par la nouvelle société? Ce sont des questions que nous nous posons étant donné qu’il s’agit d’une société privée qui sera libre de faire ce qu’elle veut. Nous n’avons pas encore reçu la copie du contrat. On pensait, qu’avec toutes les relations que nous avons notamment avec la directrice du port, le minimum était de nous informer de ce qui se passe », a-t-il regretté.

Aux dires du patron du GOHA, sa structure n’a pas été contacté ni par les autorités du port, ni par le syndicat qui est en train de contester.

Selon lui, s’il y a un problème au port, les activités des opérateurs économiques seront complètement perturbées surtout avec les engagements qu’ils ont avec des banques, des partenaires à l’extérieur et leurs clients.

 

« Bref, cela va perturber les activités des commerçants à tous les niveaux. Dès le départ, l’État devait associer tous les acteurs et expliquer aux Guinéens les avantages de ce bail parce que si c’est fait pour les guinéens, tous les citoyens ont le droit de savoir de quoi il s’agit. Mais, s’il n’y a pas de transparence, c’est ça le hic. C’est sûr et certain que le jour où on saura réellement ce qui se passe, on va agir conséquemment », a-t-il prévenu.

Et Monsieur Chérif de conclure : « lorsque nous aurons la copie de ce contrat, si on ne nous donne pas les justificatifs nécessaires, nous allons prendre les dispositions qui s’imposent ».

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 304 942

 

Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Share
Published by
Alpha Oumar Diallo

Recent Posts

Conakry: des élèves du collège et lycée Kipé dans la rue

Ce mardi 18 décembre 2018, des collègiens et lycéens de l'école Kipé dans la commune de Ratoma sont descendus dans…

4 heures ago

Honorable Cellou Baldé : « la réception d’Alpha Condé n’est pas un devoir… »

Alors que selon les annonces, le professeur Alpha Condé et ou son premier ministre doivent être reçu à Labé mercredi…

5 heures ago

Bantama Sow va récupérer la CAN pour la Guinée

L’organisation des CAN 2021 et 2023 était attribuée respectivement au Cameroun pays de l’ancien président de la Confédération africaine de…

6 heures ago

« Cellou Dalein n’accèdera jamais au pouvoir »

C'est le jeune leader du parti du Changement pour le progrès et de l'unité de la Guinée l'a dit au…

7 heures ago

Erreurs judiciaires, différence entre fonctionnaires et magistrats, interférence des autorités (Grande interview de Mohamed DIAWARA)

Bonjour Monsieur DIAWARA  Bonjour Monsieur YANSANE Bien qu’ayant, à date, un statut particulier, on ne cesse de confondre les magistrats…

7 heures ago