A LA UNEPolitique

Actualité guinéenne, résumé de la journée du Lundi, 11 avril 2022 :

Comme annoncés, les travaux des assises nationales ont débuté, ce lundi 11 avril 2022, sur toute l’étendue du territoire national et dans les ambassades et consulats guinéens à l’étranger. Pour ce qui est de la zone spéciale de Conakry et de Kassa, la cérémonie du lancement a eu lieu au gouvernorat de la ville de Conakry, en présence des membres du gouvernement, des co-présidents du comité national des assises, des membres des comités communaux, et des maires des communes, à Labé,  c’est monsieur Amadou Oury Bah, connu sous le nom de Bah Oury qui a piloté les travaux de lancement,  dans la cité de Elhadj Oumar Tall c’est Dr Alhassane Makanera Kaké qui a conduit les opérations.
Le Système des Nations-Unies à travers l’UNFPA a procédé au lancement de la caravane culturelle de sensibilisation pour la promotion de la paix, de la cohésion sociale pour une transition apaisée et réussie en Guinée. Cette rencontre s’est déroulée sous le thème :  « Journée de concertation entre les acteurs dans la prévention et la gestion des conflits dans la préfecture de Kindia. »
Face à la presse ce lundi, le pool d’avocats de l’ancien Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana et Compagnie incarcérés à la maison centrale a annoncé « une procédure de forfaiture » contre le procureur spécial près la CRIEF, Aly Touré qui sera effective dès ce mardi. Par la voix de Me Mamadou Ismaila Konaté, avocat de nationalité malienne, ils ont d’abord tenter de démonter tous les arguments avancés ce lundi sur les ondes de certaines radios privées de la place par le procureur spécial pour justifier sa décision d’envoyer en prison ces prévenus (Kassory et Cie). D’après Me Ousmane Seye, venu du Sénégal, le procureur spécial près la CRIEF, Aly Touré a allègrement violé les droits de ses clients et la loi.
Ils ont donc décidé de suspendre leur participation à la procédure.
L’ancien président de l’Assemblée nationale  Amadou Damaro Camara, et sept anciens ministres du régime d’Alpha Condé ont regagné librement leurs domiciles respectifs après les auditions ce lundi 11 avril à la Direction Centrale des Investigations Judiciaires ( DCIJ) de la gendarmerie nationale à Kaloum. A rappeler que ces anciens, en l’occurrence Tibou Kamara, Sanoussy Bantama Sow, Dr Ibrahima Kourouma, Albert Damantang Camara, Dr Ibrahima Khalil Kaba, Mamadi Camara et Remy Lamah sont poursuivis par la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) pour « détournement des deniers publics, enrichissement illicite et blanchiment de capitaux ».
Le procès qui oppose le Contrôleur Général de police Fabou Camara et Commandant Mohamed Lamine Simakan respectivement ex-directeur centrale de la police judiciaire (DCPJ) et commandant de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) à Sekou Koundouno et Ibrahima Diallo du FNDC, s’est poursuivi ce lundi, 11 avril devant la Cour d’appel de Conakry. Il a été question à l’audience de ce jour de la confirmation ou non de la décision rendue en première instance portant sur l’exécution de mandats d’arrêts contre les deux officiers de police.
Cheick Alioune !
A LIRE =>  Dr Ousmane Kaba aux opposants du CNRD: «laissons ces jeunes militaires nettoyer ce pays avant de le donner à un civil»
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »