A l’instar des autres pays du monde, la Guinée a célébré la journée internationale de la femme ce 08 mars 2019 au palais du peuple en présence du président Alpha Condé. La cérémonie a été marquée par la présence d’un groupe de femmes favorables à la modification de la constitution Guinéenne pour permettre à l’actuel chef de l’Etat de briguer un troisième mandat.

Ces femmes brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire ‘’Oui à la nouvelle constitution’’, ‘’Oui au referendum’’.

Depuis quelques jours, des rumeurs couraient sur une éventuelle présence de ces femmes au palais du peuple à l’occasion de cette cérémonie. Interrogée sur ce sujet par un journaliste le 1er mars dernier au cours à la maison de la presse au cours d’une conférence, la ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance avait négligé cette question. Elle avait fait savoir que la journée sera mise à profit pour jeter un regard rétrospectif sur les résultats des immenses efforts consentis par la troisième république dans le cadre de l’autonomisation de la couche féminine.

Le balai citoyen avait mis en garde toute personne qui politiserait cette fête en réclamant un troisième mandat pour Alpha Condé.

Sur place, aucune autorité n’a réagi à propos de ces pancartes. Comme l’avait dit un penseur, qui ne dit rien consent. Il y a quelques mois des activistes de la société nigérienne avaient été arrêtés à Niamey pour avoir fait la promotion d’un troisième mandat pour leur chef d’Etat.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942