Elhadj Badrou Bah, Imam de la grande mosquée de Labé
Elhadj Badrou Bah, Imam de la grande mosquée de Labé

Alors  que  les  compagnies de  loterie fleurissent et  que  certains  opérateurs  de  téléphonie attribuent  au  sort des  voyages  vers  les  lieux  saints  chaque  année  tout  frais  payés  à des abonnés  tirés  au  sort, la  question  se  pose  avec  insistance  de  la licéité d’un  pèlerinage  acquis de  la  sorte .

Sur  la  question  notre  rédaction  a  sollicité la  sagesse de  l’imam rahtib  de  la  mosquée Karamoko Alfa mo Labé, Thierno Mamadou  Badrou  Bah nous a  éclairé  la  religion  sur ce  point :

« en  gros nous savons  que  les  jeux de  hasard  sont  prohibés, qu’il s’agisse de  courses  hippiques, guinée  games et  tous  les  autres  jeux  du  genre, c’est  tous de  l’usure  et  donc  c’est  prohibé…

Mais si  les  opérateurs  de  téléphonie organisent  des  jeux et  tirent  au  sort faisant d’heureux gagnants, c’est  l’équivalent  de  la  consommation qu’ils  ont  faite  en  forfait, le  sort  peut tomber  sur  ceux  qui  ont  le  plus  rechargé  ou  le  plus  chanceux, la différence  réside  dans  le  fait qu’à ce  niveau  ce  n’est  pas un groupe  qui  mise et qu’ une  seule  personne  rafle la  mise entière donc  ça  peut être  licite. »

Piqure de  rappel, la loterie nationale de  Guinée  dans  les  textes  ne  doit accepter  la participation  d’un  mineur mais  les  faits  sont  têtus et  prouvant  le  contraire car les  mineurs sont  des  clients privilégiés  des  kiosques  de jeux.

                                                                                                                                     Ousmane K. Tounkara

PARTAGER