orange guinee guicopres uba guinee votre

5ème édition du Prix ‘’Hadiatou Sow’’ : trois jeunes femmes journalistes honorées

Dans le cadre de promouvoir l’émancipation de la femme dans le monde médiatique, l’ONG Alliance Femme et Média (AFEM) a procédé vendredi 22 juin 2018 à l’organisation de la 5ème édition du prix ‘’Hadiatou Sow’’ au Centre Culturel Franco-guinéen (CCFG). La cérémonie a permis  de récompenser trois jeunes femmes journalistes évoluant dans certains médias de la place. La rencontre s’est déroulé en présence de plusieurs cadres et des représentants des partenaires qui ont accompagné ce projet.

Les lauréates de cette édition, ont traité des sujets pertinents dans le pays. Les trophées ont été partagés dans trois catégories de médias (Site, radio et Télévision). Malheureusement, aucune femme de la presse écrite n’a sauvé l’honneur à cette 5ème édition.

Les lauréates sont : Kadiatou Diallo, correspondante à Labé de visionguinee.info qui a traité un sujet sur l’insalubrité, Sidigbè Condé de la Radio parlementaire a traité aussi un sujet de sensibilisation sur l’insalubrité à Conakry et Marie Angélique Bangoura de la télévision nationale (RTG) s’est intéressée de l’implication des femmes dans la classe politique.

Leurs efforts ont été récompensés par un prix, une attestation et un ordinateur chacune d’entre elle. Les remises ont été faites par des partenaires qui ont fait le déplacement.

Selon la présidente de l’ONG AFEM, sa structure organise cet événement à chaque deux ans et cela fait aujourd’hui 10 ans. C’est un projet qui consiste a encouragé les femmes qui évoluent dans le monde médiatique.

« Nous organisons ce projet, c’est pour encourager les femmes dans les différentes rédactions. Les articles des femmes ne sont pas à chaque fois à la une, les postes de décision dans les rédactions, il y’ a pas beaucoup de femme. Pourtant, les femmes sont là, elles travaillent et d’ailleurs, le constat est que, il y a beaucoup plus de femmes sur le terrain pour faire des reportages », a expliqué Mme Monique Briggs CURTIS.

Elle a ajouté en précisant que le prix ‘’Hadiatou Sow’’ est une forme de sensibilisation. « Un, c’est pour promouvoir des femmes de médias. Deux, promouvoir la qualité des leur travail. Trois, renforcer le pouvoir éditorial des femmes parce que quand il y a plusieurs signatures dans une salle de rédaction,  on a un devoir et on peut influencer les parutions finales des médias ».

Le nom du prix ‘’Hadfiatou Sow’’, a été choisi après avoir illustré les noms de plusieurs femmes journalistes. C’est le cas de Hadja Aissatou Bella, Hadja Saran Touré, Angéline Daffé, Madeleine Maka. Comme le prix ne pouvait pas porter tous ces noms, après sondage, le nom  »Hadiatou Sow » a été finalement retenu.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »