Sidya Touré, Cellou Dalein, d'autres leaders politiques et de la société civile opposés au 3e mandat es forces républicaines (UFR)
Sidya Touré, Cellou Dalein, d'autres leaders politiques et de la société civile opposés au 3e mandat es forces républicaines (UFR)

Plusieurs acteurs de la société civile et de l’opposition se mettent ensemble au sein du front national pour la défense de la constitution(FNDC), une seule cause, barrer la route au chemin d’un troisième mandat du président Alpha Condé dont son dernier mandat arrive en terme.

Présent au lancement anti-troisième mandat, le leader de l’union des forces républicaines (UFR), de Sidya Touré, a fait savoir devant une brochette de personnalités du pays que le moment est venu pour tout les guinéens de se donner la main pour dire non à un éventuel troisième mandat dans le pays.

Selon lui, la constitution guinéenne sera respectée pour le bien être du peuple de Guinée. Ceux qui sont aujourd’hui au pouvoir feront deux mandats. Ils partiront comme cela a été prévu pour sauvegarder la constitution. « Nous installerons à la tête de ce pays le candidat que les guinéens auront choisi pour améliorer leur avenir. Parce qu’aujourd’hui est le point de départ. Tous les Guinéens doivent se mobiliser à partir de maintenant pour savoir quels sont ceux qui sont opposés à cette possibilité et ceux qui veulent vivre sur le dos de nos populations pour des questions de convenances personnelles ».

Dans cette même lancée l’ancien premier Ministre du régime Conté, a fait savoir qu’il n’est pas question d’accepter une présidence à vie d’un chef d’Etat démocratiquement élu en république de Guinée par son peuple.

Il est à noter que la naissance de ce front intervient après l’arrestation des jeunes anti-troisieme mandat, le week-end dernier dans la préfecture de Coyah où le président serait annoncé pour un meeting.

Zeze Enèma Guilavogui pour aminata.com
Tel (+224) 622 34 45 42
Zezeguilavogui661@gmail.com