A LA UNESports

La lettre de démission de Hady Guisse de Milo FC de Kankan

Pour le moment non. Seulement, je ne me reconnais plus dans un club que j’ai eu la chance, la fierté et l’honneur de diriger depuis 1990.

L’actuel Président Sory Doumbouya, PDG du Groupe Djoliba Pêche, qui n’a aucune connaissance du football ne me laisse pas la liberté de gestion. Cependant, c’est moi qui la plaque tournante, le cerveau du club.
Il est à la fois au four et au moulin. Il est à la fois Président, Secrétaire Général, Intendant, Coach., même si c’est contraire aux statuts et règlements de la Feguifoot, de la CAF et de la FIFA. Mieux, c’est moi qui fais l’essentiel du travail administratif et de la communication. J’ai constaté et patiente depuis longtemps qu’il pourrait faire examen de conscience et rectifier son autocratie.

En vain. Le 22 juin 2022, la goutte d’eau de trop a fait déborder le vase. En toute objectivité, j’ai pris la décision de présenter ma démission à travers une lettre remise en mains propres au Président du Milo FC de Kankan. Comme s’il le souhaitait depuis, il a accepté sans aucun mot. Notre collaboration pour la gestion du Milo FC commença en 2013. Puis réellement, en 2017/2018.
J’étais à la fois Secrétaire Général et Administrateur du site web, htpp : www.milofc.com. J’ai assumé avec compétence, assiduité, disponibilité, loyauté, courage, honnêteté, professionnalisme, mes fonctions avec un traitement qui laissait à désirer, largement en deçà de mon rendement, des résultats, et surtout de mon niveau académique et de mon expérience. Mais quelle ne fut ma surprise lorsqu’en pleine saison j’ai vu débarquer à Conakry en provenance de Kankan, d’un homme que respecte par alliance, pour me remplacer à mon poste de Secrétaire Général avec pour motif un réaménagement de la structure de gestion du club. Quant à moi je devenais le Directeur Administratif du Groupe Djoliba Pêche.

A LIRE =>  Retour sur l'immersion gouvernementale: la ministre Louopou Lamah dénote plusieurs manquement au sein de son département

Cela n’a jamais affecté mon engagement et ma disponibilité. Le nouveau venu était tout sauf un fan du sport, du football. Il ne connaissait même le nombre de joueurs d’une équipe de football à plus forte raison, les dimensions du terrain. Le résultat : bref séjour du Milo FC Kankan en Ligue 1. Un club qui venait d’intégrer l’élite. Bref, en 2 décennies et demi de gestion du football, je n’ai jamais été battu sur le tapis vert. Cela grâce à la rigueur et à la maîtrise des textes. Mon départ de la gestion me pince au cœur. Mais quand j’ai senti, malgré ma patience, que j’étais devenu de trop pour le Président du club, j’ai pris la décision de partir. Laissant le Club avec un avenir incertain si sa gestion ne changeait pas.
Au moment même, pour la première fois de son histoire, ce club de la savane cherche à se qualifier (documentation administrative- Licence Club CAF) pour la campagne africaine. Un club qui est mon bébé.

J’ai voulu continuer honorer la mémoire de certains de mes collègues, frères et amis qui ne sont de ce monde : Mody Sory Doumbouya, Ibrahima Koita, Mamady Kouyaté, Abdout Diawara Razack,

Hady Guisse

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Translate »