3ème mandat : les forces sociales appellent Alpha Condé à sortir par la grande porte

Top de nos lecteurs

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...
Alpha Oumar Diallohttp://aminata.com
Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Le projet d’un éventuel troisième mandat en faveur du président de la République Alpha Condé continu a suscité des débats dans la cité. En marge d’un point presse des Forces Sociales de Guinée ce lundi 1er avril 2019, à Conakry, par la voix du président de la Plateforme Nationale des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD) a exhorté au chef de l’Etat à refuser toute tentation visant à remettre en cause l’ordre constitutionnel actuel.

Au cours de la lecture de la déclaration, Abdourahamane Sano a rappelé l’intention du président Alpha Condé après son réélection en 2015.

« Réélu en 2015, pour son deuxième et dernier mandat, se dévoilait l’intention du Président Alpha CONDE de changer l’article 27 de la constitution relatif à la limitation du mandat présidentiel. C’était, à la suite d’une question posée par un journaliste alerte, le 15 mai 2016.

A LIRE =>  Labé- Mort après avoir pris une injection lundi, l’enseignant décédé juste après était asthmatique

La réponse présidentielle à cette occasion, ainsi que les déclarations, actes et faits qui ont suivi, ne laissent plus aucun doute sur le projet présidentiel au regard de l’assujettissement des institutions de la République au Pouvoir exécutif, la déstabilisation de la Cour constitutionnelle, la prolongation du mandat des députés et la propagande actuellement en cours », a-t-il dénoncé.

Poursuivant il a souligné que : « Or, notre pays est aujourd’hui à un tournant décisif de son histoire. Pour le Président Alpha CONDE et pour la Guinée, le tournant actuel demeure aussi une opportunité historique exceptionnelle. Bien géré, par le simple respect en 2020 des serments constitutionnels qu’il a faits, le Pr Alpha Condé revêtira à jamais le statut d’homme d’Etat et de démocrate que les guinéens aimeraient que l’histoire retienne de leur Président.

A LIRE =>  Violences contre les africains en Chine : Stand fort Life and Liberty dénonce (Tribune)

Pour la Guinée, un tel acte, consacrera à jamais l’irréversibilité de notre marche vers de l’Etat de droit et l’unité nationale, dont la construction continue, encore et malheureusement, de coûter cher à notre Peuple », a-t-il ajouté.

Sur le même lancé le conférencier à travers les Forces Sociales a dit : « Nous exhortons le Président Alpha Condé à refuser toute tentation visant à remettre en cause l’ordre constitutionnel actuel et dont les conséquences peuvent constituer une menace pour la stabilité des institutions et pour la quiétude sociale dans le Pays et dans la sous-région ».

A cette occasion M. Sano a fait savoir que le projet de 3ème Mandat est une illusion suicidaire pour ses promoteurs, quelle que soit l’approche qui sera envisagée pour le réaliser. Car, dit-il, non seulement il est à contre-courant de la marche monde, de l’histoire, mais des nobles aspirations du peuple de Guinée.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

Tel : (+224) 656 77 52 34

- Advertisement -

A lire également

L'info première en Guinée

Labé-  La commune et les bouchers accordent leurs violons sur le prix de la viande

Alors que le prix au kilo de la viande a subitement flambé les jours qui ont précédé la célébration de l’Aïd el Fitr 2020,...

Labé- Les sapeurs pompiers veillent-ils sur l’hôpital ou sont-ils là pour extorquer de l’argent aux citoyens ?

Postés à la façade d’entrée de l’hôpital régional de Labé pour faire régner l’ordre et faire respecter les mesures d’urgences sanitaires, certains agents de...

AKB massacre Bantama Sow: « je n’attends rien de ces plaisantins »

Le projet entamé par le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique dans le cadre d’indemniser les gloires du pays suscité...

“Si nos salaires de mars, avril et mai ne sont pas payés, nous allons boycotter la reprise des cours”, menace le SEPGUI

Privés de salaires depuis par les fondateurs des écoles depuis le début de la crise sanitaire de Coronavirus, les enseignants du privé de Guinée...

Couvre-feu en Guinée : des bavures des forces de l’ordre signalées dans les périphéries de Conakry

Les plaintes se multiplient contre les forces de l'ordre depuis l'instauration du couvre-feu pour empêcher la propagation de la maladie à Coronavirus en Guinée....
0 Shares
x