orange guinee guicopres uba guinee votre

2018/Labé: les moments forts vus par notre rédaction

A quelques  heures du nouvel an 2019, notre  rédaction s’est  amusée à faire  la  rétrospective  des évènements qui  ont  marqué  l’an 2018. A ce sujet au plan administratif, il était difficile  de  passer près  d  la  suspension  du directeur  préfectoral  de  l’environnement de Tougué  pour  refus  de  répondre  à  la  hiérarchie alors que  sa  complicité  dans  la  prédation  de  la  flore locale  était  décriée en janvier.

Puis  en Mars  le MATD a pris  soin  de  resserrer  le  déficit de  secrétaires  généraux  qui  étaient 13 sur 53 en  installant  une  vingtaine.

Au plan  de  la  justice  trois  faisceaux  ont  focalisé les  esprits, il s’agit du procès  de  pillard  de  Mali, les  hommes du  colonel Issa Camara et  l’officier  lui-même, le  procès de Elhadj Safioulaye Bah préfet  de  Labé  qui  s’est  retrouvé  au  cœur  d’u  litige  foncier  dont  les  implications  étaient  abus  de  pouvoir et  injure  sur  un  opérateur  économique  local : Bhoye  Garambé Diallo et les  frasques  de  l’ex procureur Zézé Bevogui qui a  relâché des  bandit  de  grand  chemin  condamné  à des  peines  criminelles  et  qui  ont  sévi après  leur  libération en agressant des passagers  en  partance  pour  Dakar.

Au plan des  viols 34 ont  été  commis  et  trois  tentatives.

Pour  la  sécurité  routière 250 engins  ont  été  impliqués soit 6 camions, 26 voitures, 191 motos et  2 vélos pour le bilan  de 12 morts en zones  urbaines. Le 7 mars un  gendarme a  violé une  fille  de 19 ans, entre le 22 et  le  23 juin  un  chauffeur a  violé une  file  de  17 ans et  cerise  sur  le  gâteau une  fille  de  7 ans  a  subi  un  viol  collectif à Tangaly.

Dans  cette  atmosphère d’insécurité en Aout  et  Novembre deux  fusillades  ont  éclaté dans  une  boite  de  nuit  décriée  de  Dara, les  deux  fois  ont  fait 13 blessés et  les  organisateurs  arrêtés mais  en  réalité l’auteur  des  coups est  le  fils  du  chef de  secteur.

Un jeune homme a tué  son  ami pour une  créance  de 3000 francs avant  de  voir  sa  maison  familiale  partir en  fumée en  même  temps  que  le  seul  camion- citerne  des  soldats du  feu  locaux.

Un malade mental connu sous  le  nom  de Djely  Bala Dabo a poignardé  deux  voisins, des  frères coutant  la  vie  à l’une  de  ses  victimes une  femme, la  quarantaine.

Au plan  de  l’éducation, la revendication des  enseignants perturbera  longtemps les  cours jusqu’à l’interdiction  des  attroupements et  le  procès des  enseignants  le  2 novembre à six  mois  avec  sursis assortie  d’une amende de 500000 francs.

Dans  le secteur des TP, la route  sonne  comme  la  principale malédiction  de  la  région mais  en  ce  20 décembre le professeur  Alpha Condé  dans l  cohue des  promesses  habituelles  vient inaugurer 15 km  de  route, onze  mois  après  l’annonce  du préfet. En attendant des ponts  comme  celui  de  Bagou sur  la  nationale  Mali  sont  rompues et autre  motif  de  joie le  pont  Manga Labé est en  cours  de  rénovation et  excèdera  le  milliard.

Au plan du  tourisme en février l’Etat  et  un  opérateur économique  ont lancé  les  travaux  d’un  hôtel trois étoiles dont  le  délai  d’exécution es deux ans avec 2 milliards huit  cent  millions  de cout.

Dans  le  secteur un  partenaire  turque compte  aménager  au  premier  trimestre 2019 un  aménagement sur  le site  du  mont  Loura et Djinkan.

Des projections sur  le  site  de la  Saala aussi  sont en  étude.

Chez les politiques, la  commune sans  changer  de  main à changer  de  main  avec un exécutif  communal 100% UFDG et l’introduction inédite  d’un  conseiller  libéral Boubacar  Sidy Keita.

Aussi Mouctar Dallo  des NFD a échappé à un lynchage de  peu pour avoir  tenu  des  propos  peu  plaisants  contre  le leader de  l’opposition  dont  c’est  le  fief en  direct  dans  une  radio locale.

Au plan culturelle, Hadja Koumanhio Zeinab Diallo a raflé le  prix Birago Diop du conte  décerné par  l’association  des écrivains  du  Sénégal et  celui Moussolou pour les 60 ans  de  la république  de Guinée. A cela il faut citer l’an 10 de  la  radio  Espace célébrée en pompes  au  stade  de  Labé  le festival  du  rire avec Gohou Michel comme  invité spécial, le Festifum de la maison skyprod ou  encore la 4ème  édition  de  la  foire artisanale de Guinée à Labé.

Ousmane  K. Tounkara pour Aminata.com

Apropos Alpha Oumar Diallo

Alpha Oumar Diallo est journaliste de formation. Issu de l'Institut Supérieur de l'Information et de la Communication (ISIC), ce jeune pétri de talents et d'objectivité a travaillé dans de nombreuses rédactions en Guinée et a collaboré avec de médias étrangers. Passionné de l'écriture, il traite régulièrement des sujets d'actualité en toute impartialité et fait des analyses objectives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »