Voici les raisons de la délocalisation du meeting de l’opposition à Dabompa (délégation spéciale)

0
manifestation, violence, police, afffrontement, grève
manifestation, violence, police, afffrontement, grève

Initialement prévu au terrain de Sangoyah ce samedi 22 juillet, le meeting de l’opposition a été délocalisé à celui de Dabompa.

Cette délocalisation du meeting, explique le maire de Matoto M. Mouhammed Koumandian Kéita, est due au fait qu’actuellement, le terrain de Sangoyah est enclavé. «Il y a les travaux routiers qui font qu’il y a un seul axe qui fonctionne. Il y a aussi la SEG qui y travaille. Et puis, tout autour du terrain, il y a des garages des motos, autos et aussi de la ferraille».

A cause des travaux, les autorités communales ont estimé que le terrain de Sangoyah est inapproprié pour accueillir le meeting des opposants. «Nous avons préféré le délocaliser à Dabompa puisque l’accès est beaucoup plus libre et plus sécurisée pour les militants l’UFDG parce qu’ils sont aussi des citoyens de Matoto. Notre devoir est de prévoir certains faits qui peuvent se passer comme les bousculades. C’est pourquoi nous avons délocalisé cet événement qui certainement va être grandiose. Nous n’avons pas refusé, mais nous avons délocalisé pour la sécurité».


La mairie a envoyé une note d’informations à l’opposition, «mais nous n’avons pas encore leur retour», précise M. Kéita. «Chaque fois que les partis politiques prennent toutes les dispositions adéquates, nous avons le droit de les accompagner. Nous mobilisons la police et la gendarmerie pour encadrer et éviter les débordements. Nous n’avons pas la prétention d’empêcher un parti de quelque bord qu’il soit de manifester s’il respecte les règles».

L’opposition projette un autre meeting ce dimanche 23 juillet dans la commune de Matoto qui sera suivi d’une marche le 2 août prochain.

Abdoul Malick Diallo
+224 655 62 00 85
dialloabdoul110@gmail.com



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here