Violences à Boké : l’EDG se penche vers une solution alternative

La société d’électricité de Guinée en collaboration avec certaines sociétés minières  sont en pied d’œuvre pour trouver de solution sur la crise d’électricité à Boké. L’administration générale d’EDG a animé un point de presse ce samedi 16 septembre 2017, pour indiquer les mesures qui sont prises le plus rapidement que possible afin de régler l’approvisionnement d’électricité dans la ville.

A cette occasion, l’administrateur général ABDEMBI Attou a rassuré la population de Boké à une intervention rapidement pour résoudre le problème.

« Nous sommes depuis quelques jours mobilisés, EDG avec le soutien de l’Etat ainsi qu’avec un certain nombre de parties prenantes  importante, notamment les sociétés minières pour nous aidez à déployer des solutions provisoires pour rétablir les conditions de désertes normales  dans la ville de Boké », a-t-il déclaré.

Le poursuivant, il a dit qu’ils ont eu l’occasion d’échanger  sur ce sujet, c’est pourquoi, ils ont mis en place un certains nombre de solutions pérennes, durable qui sont en cours de déploiement.

« La capacité de production au niveau de la ville par l’acquisition de trois méga walt. Ce qui nous permettra de ramener la puissance installée à Boké à 5,5 méga walt. La puissance installée à Boké est disponible de 2/2 méga walt. Donc on va doubler plus la capacité de production, ce qui permettra d’avoir des bonnes conditions de déserte à savoir une capacité productive qui n’est supérieur qu’à la demande de la ville », a-t-il promis.

  1. Abdembi a ajouté que c’est dans ces conditions là que la déserte doit être définitivement rétablie et sécuriser. « Nous avons eux de la panne au niveau d’un alternateur et nous sommes en train de voir commet trouver de solution alternative en attendant de la mise en place d’une solution pérenne ».

« Plusieurs scénarios ont été étudiés, des scenarios les plus rapidement mis en œuvre sont en cours d’étude avec le concours des sociétés minières. Un nombre de groupes électriques vont être mis à notre disposition afin de pouvoir procéder à l’installation et subvenir au manque de courant à Boké », a rassuré l’administrateur général d’EDG.

« On va essayer de chercher une solution provisoire grâce à un certains nombres de groupes qui vont être mis à notre disposition par des sociétés minières. Des groupes qui vont être déployés sur le terrain. Nous avons prévus des scenarios de mis en place le plus rapidement possible pour pouvoir mettre en place certains groupes au niveau du réseau », a-t-il conclu.

Selon le président du Conseil d’Administrateur de la SMB, Fadi WAZNI, pour qu’il y ait une solution face à cette situation, il faudrait que la population de Kakandé accepte de se calmer. « La population doit se calmer, on va essayer de voir comment trouver de solution pour l’approvisionnement rapide du courant électrique à Boké. Les techniciens que nous voulons envoyer sont préoccupés par la situation qui prévaut sur le terrain ».

Quant au gouverneur de la ville de Conakry, en tant que président des ressortissants de Boké a aussi invité les populations de Boké au calme. « Rien ne pourra se résoudre dans la violence.  J’invite tout Boké d’accepter de rentrer à la maison avant qu’on ne trouve des solutions à ce problème », a-t-il interpelé  avant  d’inviter les medias à s’impliquer à travers des informations allant dans le sens de l’apaisement.

Depuis le 5 septembre dernier les populations de Boké sont en colère contre le délestage d’électricité. Une manifestation qui prend de l’ampleur du jour au lendemain suite à des violences enregistrées depuis le début des revendications populaires.

Ibrahima Sory BARRY pour Aminata.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here