VIH/Labé : pas de test de dépistage depuis quatre mois à l’hôpital régional (les raisons)

Depuis près de quatre mois ,soit du 17 mai 2017 jusqu’au 19 septembre dernier, l’hôpital régional de Labé était en sèche rupture de stock Déterminer ce produit qui permet de réaliser le test pour la détermination du statut sérologique des citoyens et nécessaire à l’obtention d’un certificat prénuptial, document garantissant l’aptitude aux futurs époux de convoler sans risque de contamination vénérienne et mieux de savoir qu’ils sont compatibles à procréer ensemble.

Cette rupture a causé pas mal d’ennuis puisque les citoyens qui sont venus vers l’hôpital pendant cette période se sont vus simplement éconduire au motif que le stock disponible était épuisé.

Deux cas dépistés en zone rurale sont même venus pour confirmation entre temps mais ont dû être refoulés faute de matériel de dépistage.
Cette rupture de stock est aussi survenue pendant qu’un autre produit dénommé bio line également usité dans le même dessein et débarqué en quantité importante était proche de la date limite d’utilisation soit : décembre prochain. Certain que la totalité du stock ne pourrait être utilisé pour les besoins sanitaires avant l’échéance . l’autorité de l’hôpital a pris le soin de renvoyer officiellement le stock excédentaire .

Ce désagrément à prendre au sérieux a dû affecter beaucoup de couples car l’officier de l’état civil n’est pas lui aussi particulièrement exigeant sur le certificat prénuptial.
Dans cette situation ,il est plus que clair que la communication a manqué entre l’hôpital et la pharmacie centrale de Guinée représentée à Labé.

Ousmane Koumanthio Tounkara

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here