Un journal, The Economist parle de troubles sociaux en 2014

Troubles sociaux: la Guinée figure dans le classement des pays à très haut risque en 2014 selon le célèbre journal ( The Economist) ,la République de Guinée,  à travers son Centre d’intelligence économique, est placée dans la catégorie rouge des pays à très haut risque de troubles sociaux comme le Nigéria, la Lybie, l’Argentine, la Syrie etc… Ce classement est fait sur un panel de 150 Pays du monde. Pour comprendre ce classement de notre pays parmis ces pays en situation de troubles sociaux , nous avons rencontré Dr Madani Kanté sociologue indépendant, consultant et professeur d’Université.

Le classement de la Guinée comme pays à très haut risque en 2014 par « The Economiste » étonne plus d’un guinéen, pouvez-vous nous apporter des éclairages.

Dr Madani Kanté : Je ne sais pas sur quels critères le journal «The Economist» s’est basé pour classer la Guinée parmi les pays à très haut risque en 2014. Mais comme ce sont des experts en la matière peut être qu’ils ont bien évaluer la situation sociopolitique du pays avant de publier cet classement.

Donc vous n’êtes pas d’accord avec ce classement :

Dr Madani Kanté: Ne me faites pas dire ce que j’ai pas dis. Ce qui est comprehensible, ce qu’on peut s’attendre à quelques petits toubles en 2014 et 2015 parce que ce sont des années électorales, vous avez les élections communales et communautaires en 2014 et les présidentielles en 2015. C’est un constat fait par les observateurs Guinéens et étrangers qu’a chaque consultation électorale des débordements sont enregistrés par endroit et cela naturellement fait chuter les recttes de l’Etat  et accentue la pauvrété  du citoyen lamda. Dans une situation de profonde pauvrété tout peut arriver, bien que notre intérêt est la préservation d’un climat de paix et de quiétude.

Pour vous ce classement tient essentiellement compte du fait que la Guinée prépare en 2014 et 2015 des élections?

Madani Kanté :  Vous savez l’ennemi numéro 1 de la paix c’est la pauvrété, l’injustice, lexclusion et l’insécurité, qui parle de pauvrété parle de manque d’emploi, ce manque d’occupation des bras valides les place sur un térrain de désespoir et qui peut banalement se soldé par des confriontations, recemment le Ministre délégué au budget a évoqué une perte des recettes de l’etat en 2013 qui se chiffre à plusieurs milliards de francs guinéens. A mon avis quelques facteurs pourraient expliquer ce manque à gagner. Vous avez fondamentalement l’instabilité politique avec ses cortèges de manifestation de rue, cette situation ajoutée à la crise économique internationale a découragé aussi bien les opérateurs nationaux que les investisseurs étrangers. Comme vous le savez dépuis 2011 plusieurs sociétés et compagnies ont fermé mettant au chômage des milliers de jeunes guinéens. Cela a eu pour conséquence directe des troubles dans certaines préfectures.

Mais recemment les autorités guinéennes ont salué la moisson faite par la Guinée lors du dernier forum des investisseurs à Abu Dhabi?

Dr Madani Kanté : Vous savez la Guinée est notre pays, notre souhait est qu’il soit le meilleur au monde. Mais  ce sont des promesses attendons de voir leur réalisation. Ce qui est certain, les investisseurs d’une manière générale évitent de mettre leur argent dans des pays qu’ils considèrent politiquement instables. Il suffit de lire les journaux et sites de la place, vous comprendrez que la mouvance et l’opposition sont dejà dans la logique des consultations électorales de 2014 et 2015, chaque partie est certaines de les remporter. Connaissant les troubles que le pays vit lors des campagnes électorales, les investisseurs feront beaucoup attention. En plus de cette incertitude, s’ajoute aussi le nouveau côde minier qui a découragé de potentiels investisseurs confrontés à une crise économique sans precédent ces dernières années.

Quelles propositions de solutions.

Dr Madani Kanté: Vous savez il faut tout d’abord rassurer les investisseurs qui évoluent sur le térrain, sécuriser leur investissement, faciliter leur épanouissement pour créer des emplois pour les jeunes et c’est le gage d’une paix durable dans un pays.

B.Oumar pour Aminata.com

PARTAGER
Article précédentK. Kondiano met en garde les députés qu’il appelle à mériter la confiance du peuple
Article suivantCoyah : un élève gendarme tué par un chauffeur de minibus
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here