Les rideaux sont tombés sur l’atelier régional des consultations sur la réforme du secteur de sécurité.

Au terme de trois journées d’intenses travaux animés par des experts nationaux et internationaux, les élus locaux, les cadres de l’administration et les représentants de la société civile, les rideaux sont tombés, ce mercredi, sur l’atelier régional consacré à l’élaboration de la politique nationale de défense et de sécurité, a-t-on constaté, sur place, à l’école nationale des arts et des métiers (ENAM) de Coléah.

 Les rideaux sont tombés, ce mercredi, sur l’atelier régional consacré à l’élaboration de la politique nationale de défense et de sécurité. Durant ces trois journées, ce sont au total huit thèmes qui ont été présentés par les différentes équipes d’animation. Ces présentations ont été suivies de débats interactifs, de travaux de groupes ainsi que de restitutions en plénière. La cérémonie de clôture a eu lieu cet après-midi.

Au nom des participants, venus des cinq comm.unes de la capitale, Laye Mamadi Condé a marqué leur satisfaction d’avoir pris part à cet atelier. Car, dira t-il, cet atelier leur a permis d’acquérir assez d’expérience sur le rôle du citoyen dans la sécurisation et dans la défense du pays.

 « Nous avons compris au cours de cet atelier que les militaires, les gendarmes, la protection civile, les douaniers, les juristes et les garde forestiers constituent  les faces d’une même pièce de monnaie car, l’une enlevée, l’autre n’a plus de valeur», a affirmé le secrétaire général de l’association de communicants pour la consolidation des acquis de la République (ACCAR Guinée).

Plus loin, le porte-voix des participants, qui dit être convaincu que faire la réforme du secteur de la sécurité équivaut à garantir la démocratie, pérenniser la paix, propulser le développement et consolider l’état de droit, a souhaité que la réforme s’élargisse à d’autres secteurs.

Pour sa part, tout en reconnaissant que les problèmes liés à la sécurité dans la capitale guinéenne sont assez complexes, le gouverneur de la ville de Conakry a souhaité que les propositions faites durant cet atelier soient véritablement prises en compte.

« Vous avez exprimé toutes les préoccupations des populations de Conakry en matière de défense et de sécurité. J’espère que celles-ci seront effectivement prises en compte dans l’élaboration du document final de la politique nationale de défense et de sécurité », a souhaité Sékou Resco Camara.

Pour clore la cérémonie, le conseiller à la présidence chargé de la réforme des questions sécuritaires, à qui est revenu le mot de fin, a confié une mission aux participants. En effet, il les a invités à faire en sorte que le grand public ait connaissance des grandes mutations liées à la réforme des forces de défense et de sécurité.

« Faites en sorte que tous les citoyens et toutes les couches sociales soient informées, intéressées, impliquées et sensibilisés pour cette réforme qui correspond aux ambitions du Pr Alpha Condé », a demandé Dr Maramany Cissé.

 Dans nos prochaines éditions, nous vous proposerons les réactions de quelques participants.

J.P. Ouendouno pour le PNUD

PARTAGER
Article précédentUn parti proche de Dadis réconforte la position le RPG arc-en-ciel
Article suivantDeux assaillants du colonel Rémy Lamah mis aux arrêts
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here