Siaka Barry de retour au bercail : «la jeunesse a compris»

0

Une semaine de son limogeage au poste de ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique, le processeur de Bantama Sow, Siaka Barry est de retour au pays mardi 29 août 2017.

Accueilli comme un euro par la jeunesse de son quartier résidence, c’est dans les environs de 21 heures  que désormais l’ex-ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique  est arrivé au terrain de Lambaya, commune de Ratoma.

Devant une forte mobilisation de jeunes, Siaka Barry a lancé un message  qui dit « àbas la médiocratie. La jeunesse de Guinée a compris désormais qu’elle à une mission historique à jouer pour sa nation ».

Le poursuivant concernant sa destitution, il a indiqué qu’il a un sentiment de reconnaissance envers le président de la République qui  lui a nommé à ses côtés par confiance inestimable.  « Il y a beaucoup de guinéens, s’il m’a nommé parmi tous ceux si, je pense que si on n’est pas ingrat, il fallait lui remercier et féliciter aussi mon successeur  qui va venir pour abattre un travail que les premiers jalons ont été posés par mon équipe et moi. Donc j’ai tenu à féliciter Bantama Sow et à lui dire que je suis entièrement à sa disposition parce que ce travail que nous faisons, c’est un travail pour la nation ».


Son remplacement par Bantama Sow a créé de la polémique dans la cité. L’opinion publique pense que ce monsieur est incompétent pour diriger ce ministère. « On est en démocratie, l’opinion est libre de s’exprimer comme elle entend. Je crois aussi qu’il y a une action de veille citoyenne le plus souvent. Ce qui est sûr le pouvoir décisionnel qui vise à prendre un décret ne devrait pas faire l’objet de tant de polémique. Tout ce que moi j’ai vu autour de ça, c’est que j’ai vu une jeunesse qui est déterminée à apporter son soutient au minimum que j’ai pu poser comme jalons, au minimum que j’ai pu enclencher comme résultat », a conclu Siaka Barry.

Ibrahima Sory Barry pour Aminata.com

Tel : (+224) 65’-79-50-63

 



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here