Sannoun (Labé): après avoir accouché, une femme transportée dans un hamac décède au cours de la route

Elle est décédé dans des conditions atroces ce 8 mars 2017, journée internationale des femmes. Des sources locales nous apprennent qu’une dame qui habite à Kôdel dans la commune rurale de Sannoun est décédée à l’hôpital régional de Labé ce mercredi 8 mars 2017 quelques heures après avoir mis au monde un joli garçon.

Joint au téléphone par notre rédaction Monsieur Abdoul Baldé a difficilement pu expliquer les circonstances dans lesquelles son épouse a trouvé la mort ce 8 mars journée internationale des femmes.

Ma femme a accouché le mardi 7 mars 2017 à 18 heures dans mon village. Après l’accouchement, elle est devenue faible comme si elle était paralysée. Certains parents ont demandé à ce qu’on l’envoie au centre de santé de Sannoun mais vu son état, j’ai décidé de l’amener à l’hôpital régional de Labé où il y a de grands médecins et des bons produits. Nous avons fait plusieurs heures de marche entre notre village et Sannoun centre à partir d’où on a trouvé un moyen de déplacement pour se rendre à l’hôpital de Labé. Du village au centre, nous l’avons transporté dans un hamac. Malgré l’intervention des médecins, ma femme a rendu l’âme juste après minuit en laissant le bébé avec moi. C’est triste mais je ne peux rien contre la volonté de Dieu”, nous a-t-il confié.

Poursuivant, il a invité les autorités d’équiper les centres de santé dans les villages reculés pour diminuer les cas de décès à l’accouchement.

Aux dires de Monsieur Baldé, il y a quatre ans, l’épouse de son jeune frère est morte deux semaines après avoir subi une intervention chirurgicale dans le même hôpital.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

(+224) 622 304 942

aliousarayabhe@gmail.com

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook