Retrait des avocats de Toumba: voici ce que prévoit le code de procédure pénale!

Les avocats de Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, inculpé dans le massacre du 28 septembre 2009, ont décidé de jeter l’éponge. Quelles sont les conséquences d’une telle décision sur la procédure judiciaire?

Selon une source judiciaire proche du dossier, cette décision des avocats ne va pas impacter l’évolution de la procédure. «Il n’y a pas d’incidence judiciaire particulière sur la procédure du 28 septembre». Puisqu’en matière criminelle, «lorsqu’un ou des avocats constitués se retirent dans une procédure criminelle la loi permet d’en designer d’office».

Selon le nouveau Code de procédure pénal de 2016 en son article 384, «l’accusé est invité à choisir un conseil pour l’assister dans sa défense. Si l’accusé ne choisit pas son conseil, le président ou son délégué lui en désigne un d’office». Toutefois, le législateur a prévue que «cette désignation est non avenue si par la suite l’accusé choisit un conseil».

Le même Code précise en son article 385 que les avocats ne peuvent être choisis ou désigné que s’ils sont inscrits au barreau guinéen. «Les avocats inscrits à un barreau étranger ne peuvent être désignés que s’il existe une convention de réciprocité entre la République de Guinée et leurs pays d’origines», a prévu la loi. «Toutefois, à titre exceptionnel, le président peut autoriser l’accuser à prendre pour conseil un de ses parents ou amis».

Le dossier du massacre du 28 septembre 2009 dont Toumba est inculpé est géré par un pool des magistrats au parquet de Dixinn.

Abdoul Malick Diallo
+224 655 62 00 85
Dialloabdoul110@gmail.com

In : Politique

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook