Refus d’octroi d’agrément à l’ADR: son président Alpha Oumar Taran Diallo menace

Dans un entretien accordé à notre rédaction, Alpha Oumar Taran Diallo président de l’Alliance nationale pour le renouveau(ADR) a dénoncé le refus des autorités à donner un agrément à sa formation politique et annonce des actions à mener pour réclamer le document.

“Comme vous l’avez entendu, ça fait un trois mois depuis que nous avons déposé nos dossiers pour l’obtention de l’agrément de notre formation politique, l’ADR au niveau du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation. Nous avons mené beaucoup de démarches autour de ce dossier. Nous attendons toujours. Nous ne voyons toujours pas l’aboutissement. Pourtant, la constitution guinéenne est très claire. Elle consacre les libertés d’association politique et de toute autre type d’association. Donc, c’est tenant compte de cette disposition que nous avons déposé le dossier qui est au complet. Il y a même eu des vérifications. A un moment donné, on nous avait dit que le dossier a été déposé pour signature, malheureusement, jusqu’à présent nous sommes en attente”, s’est-il plaint.

 

Poursuivant, le leader de l’ADR a fait savoir que normalement, c’est 90 jours francs pour avoir un agrément.

 

“Puisqu’on avait déposé le dossier en avril 2016, au mois de juillet 2016 on aurait dû rentrer en possession de l’agrément ou une notification de refus de la part des autorités. J’imagine que c’est sillemment fait pour entraver les libertés parce que si on nous remet cette notification, ça nous permettrait d’aller vers les tribunaux ou toute autre organisation permettant pour résoudre cette situation”, a-t-il indiqué.

 

Des actions à mener

 

“Au niveau du parti, on a fait des concertations jusqu’à la base. On a décidé que juste après ce mois de juin, nous allons commencer à mener des actions publiques pour dénoncer cet état de fait. Nous allons faire des notifications dans les ambassades et aux partenaires de la Guinée, nous irons dans les médias, nous allons informer les institutions de la république et nous finirons par des sit-in au ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation”.

 

Selon lui, aucun des membres fondateurs de l’ADR n’est condamné à une privation de droit. “Nous estimons que c’est un abus que le gouvernement est en train de faire par rapport à ce dossier. C’est le MATD qui refuse de nous donner le document parce que jusqu’à preuve du contraire, c’est ce département qui est habilité à délivrer l’agrément d’un parti politique”, a-t-il conclu.

 

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

aliousarayabhe@gmail.com

(+224) 622 304 942

[1-click-image-ranker]

In : Politique

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook