Qui est visé dans la reprise du patrimoine « bradé » de l’Etat ?

L’on sait bien que la chose la mieux partagée en Guinée est bien la mal gouvernance et l’injustice. Et cela depuis des années. La justice qui fonctionne à plusieurs vitesses est souvent accusées d’être à la solde des dirigeants voir à la merci d’une justice bancale et corrompue.

S’il est clair que le patrimoine de l’Etat, usines, bâtiment publics, parcelles et autres biens ont été soustraits frauduleusement par des individus, personne ne doute de la complicité voir le laxisme de l’Etat dans ces genres d’opérations. Ce qui a eu pour conséquence le bradage systématique des biens de l’Etat par des cadres de l’Etat ou avec leur complicité et au détriment de l’Etat pour lequel et au nom duquel ils agissent.

Le paradoxe : Du Capitaine Dadis au Pr Alpha Condé, l’idée de remettre de l’ordre a été souvent émise sans le moindre effet. Annoncer que l’Etat va cette fois procéder à une opération de récupération de ses domaines et biens immobiliers, laisse plus d’une personne à sa faim et frôle au ridicule chez certains. Surtout que l’actuel pouvoir, taxé de peureux, de partial et d’incompétent par ses opposants ne pense plus qu’à l’échéance 2015 pour la présidentielle.

Mieux, si la récupération des domaines et bâtiments publics est un souhait exprimé par plus d’un Guinéen depuis des lustres, la mesure voudrait que ce soit une loi entérinée par le Parlement. Comme en France où plusieurs bâtiments comme le Palais Bourbon et du Luxembourg qui abritent respectivement l’Assemblée Nationale et le Sénat, occupés au départ par des dignitaires, sont revenus dans le portefeuille de l’Etat au terme d’une loi.

Ainsi des illégaux occupants des cités, fonctionnaires à la retraite et hommes d’affaires y compris tout comme les hommes politiques de Conakry au dernier village du pays sans exception d’appartenance de ceci ou de cela et sans une mesure sélective pour ne pas dire injuste, feraient mieux de libérer les lieux et donner le meilleur exemple d’un esprit civique indispensable pour bâtir un Etat qui veut être fort et appartenant à tous ses citoyens, unis par le destin.

Mais toute autre forme de d’expropriation serait vue comme illégale, injuste et donc vouée à l’échec avec des conséquences incalculables.

 B.Abdallah/Aminata.com

PARTAGER
Article précédentCOMMUNIQUE DE PRESSE SUR L'EPEDEMIE DE ROUGEOLE EN GUINEE
Article suivantKoundara: le ministre Bantama Sow effectue une mission de sensibilisation
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here