Que reproche-t-on au bouillant député de Gaoual ?

Revenu  à  Gaoual  cette  semaine  dans  le  but d’entretenir     une  route  ,l’honorable  Ousmane Diallo a  vu  son  nom  associé à  une  histoire  d’abattage  de  buffle  et  de  menace  sur  des  agents  de protection  de  l’environnement, à  ce  tableau  s’ajoute  la  menace de  plainte  du  préfet  qui  se  sent   injurié  par  l’honorable Gaoual et  qui  semble  déterminé  à  saisir  les  juridictions .

Invité  de  l’émission  Hallein  Fop  jeudi sur  la  radio  Espace  Foutah , l’élu  de  Gaoual  interrogé  sur  la  question  de  ce  buffle a  répondu qu’il  n’en  savait  que  ce  qu’il  a  appris  à  son  arrivée ,que  l’animal  sévissait  depuis  des  années  et  faisait  des  carnages  dans  les  troupeaux au  point  que  dépité    les  habitants  se  sont  concertés  et  passés  le  mot  d’ordre  de l’abattre ce  qui  fut  fait  une  semaine  avant  son  arrivée, il  a  confirmé toutefois  la  venue  de  deux  venus  recenser  le  nombre  de  bœufs perdus par  faute  du  buffle  à  qui  il  avait  été  demandé   d’attendre  et  ce  jour  l’honorable  estime  avoir  même  pris  le  repas  avec  les  deux  agents qui  sont  rentrés  en  bon  terme  avec  tous  et  sans  se  départir  de  sa  verve habituelle il  a  estimé  que  quiconque estime  que  ces  agents  ont  été  molestés  a  débité  un  mensonge ,surtout qu’on  lui  mettait  sur  le  dos  aussi  d’être à  l’instigation  d’un soulèvement  des  jeunes  contre l’autorité.

« quelque  soit  l’auteur  s’il  profère  des  contrevérités  comme  ça  c’est  un  mensonge  et  je  n’ai  pas  d’autres  formules  pour  désigner ça, c’est  un  mensonge….  A  estimé  Ousmane Gaoual  Diallo.

Elhadj  Taslima  Diallo le  président  du  district  de  Soolo  district où  le  buffle  a  été abattu  a  confirmé la version  de  l’honorable  et  précisé  qu’à  l’abattage  de  l’animal les  quartiers  de  viande  ont  été  partagés  avec  une  partie  réservée  à  l’autorité sous  préfectorale  qui  a  demandé  à  ce  que  la  sienne  soit  boucanée n’étant  pas  dans  les  disposition  de  le  faire  ,le  maire  a  revendu  la  part  et  gardé le  montant  de  380000 fg  qui  devait  revenir  à  cette  dernière qui  a  refusé  de  prendre  l’argent  après .

Le  préfet  Souleymane  Sow qui  visiblement  cherchait  des  noises  à  son  ancien compagnon  de  route  de  l’UFDG a  voulu  porter  plainte  pour  injure  que  l’honorable Gaoual  aurait  proféré  à  son  endroit avant  de désister  ,il  devait participer  à  la  même  émission  que  l’honorable  Gaoual  mais  a estimé  au  premier  appel  convenu  qu’il  se  restaurait  avant  de  dire :

« ………j’ai  beaucoup  parlé avec  la  presse  aujourd’hui  épargnez  moi  maintenant ……… »

Au  cours de  l’entretien   l’honorable  Ousmane Gaoual  a  cru  bon  de  préciser  que  depuis  quelques  années  toute  initiative  entreprise  par  lui  est  sabordée  par  les  différentes  autorités  préfectorales  qui  se  sont  succédées  à la  tête  de  sa  préfecture  de  naissance.

Aussi la  question  à 1000 dollars c’est  pourquoi un  problème  de  buffle  né  avant  le  passage  du  député explose à  son  arrivée?

Ousmane   Koumanthio Tounkara

In : Politique

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook