La répartition des espaces à bitumer semble indigeste pour les habitants de Domby, secteur du quartier Daka qui ont dénoncé parfois même menacé d’immobiliser le camion de transport de granit s’il traversait par le quartier pour la carrière, (NDLR: seul chemin qui y va).

Invité de l’émission hallein fop du jeudi, le préfet de Labé Safioulaye Bah que certains voient comme celui qui leur empêche d’obtenir une partie de ce cadeau a tenu à mettre les points sur les i.

« Personne n’aime Domby mieux que moi car pour rejoindre chez nous, j’y passe, et je suis même en train de me battre pour que le secteur soit érigé en quartier si je n’aimais pas Domby pour quelle raison j’aurai appuyé telle démarche ?

Domby est pris en compte par un autre projet lié à un autre financement, qui sait peut-être que cette route sera bitumée avant les autres… »

Fidèle à sa logique, Safioulaye Bah a rappelé que 5 natifs de Labé ont eu la chance de piloter le département des TP sans pour autant réaliser des actions bénéfiques dans le sens du bitumage pour elle, avant d’enchaîner qu’il faille se féliciter pour ce qui est obtenu.

De l’avis du préfet dans une simple prière on commence par louer le seigneur avant d’invoquer Dieu pour quoi que ce soit, voilà pourquoi, il a apprécié le discours du maire adressé au chef de l’État pour une éventuelle rallonge sur les 15 km obtenus.

Sur le déroulement des travaux, le préfet très impliqué a expliqué que chaque portion commencée devra être achevée avant qu’une autre ne soit entamée.

Dans un esprit de pacifisme le préfet a listé beaucoup d’autres tronçons qui vont devoir attendre, conséquence de la réduction de la distance à couvrir de 25 à 15 km.

A ceux qui veulent jouer les trouble-fêtes du côté de Domby et qui s’agitent dans les médias, il leur a demandé de tempérer leurs ardeurs faute de quoi, l’autorité a les moyens de les ramener à la raison.

Cette communication assez limpide aura eu le mérite d’emmener certains citoyens remontés et déçus par la répartition de revenir à la raison.

Et une émission interactive Hebdomadaire de la radio Espace Fouta qui se tient tous les vendredis de 6h 20 à 6h 45 nous a permis de jauger l’impact du discours de la veille du descendant des boubandyan. Au constat, si grande que soit la déception des habitants de Domby, les propos du préfet la veille ont été des plus apaisants.

Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com

PARTAGER