Politique: l’opposition menace de reprendre les manifestations

0
manifestation, violence, police, afffrontement, grève
manifestation, violence, police, afffrontement, grève

Devant ses militants au siège de son parti samedi 15 avril, le président de l’UFDG a appelé à une mobilisation pour exiger l’application complète des points inscrits dans l’Accord politique.

Le retard dans l’application des recommandations de l’Accord politique du 12 octobre 2016 irrite Cellou Dalein Diallo qui en appelle ses militants et ceux des autres partis de l’opposition à la mobilisation.

«Il faut que vous soyez mobilisés et exiger l’application de l’accord parce que c’est qu’ils aiment c’est de donner l’impression à la base que l’opposition se fait toujours rouler par le pouvoir. Nous ne nous faisons pas rouler, nous allons exiger partout les moyens légaux l’application intégrale de l’accord politique du 12 octobre».


Le chef de file de l’opposition a annoncé que l’opposition va se retrouver bientôt pour peaufiner sa stratégie. «Nous allons nous retrouver au niveau de l’opposition et nous allons prendre des décisions. Nous prenons l’opinion nationale et internationale à témoin que ce n’est pas nous qui provoquons la violence. On a obtenu une détente grâce à cet Accord. Mais s’il n’est pas appliqué, il faut qu’on soit malheureusement prêts pour reprendre le chemin de la rue».

Cette nouvelle tension politique, souligne Cellou Dalein, est suscitée par Alpha Condé qui n’a pas respecté ses engagements. «Au sein de l’UFDG et de l’opposition, nous avons le sens du respect de la parole donnée. Un engagement, un contrat ça se respecte. Mais, si vous avez à faire à des gens qui se croient plus malins chaque fois que c’est tendu on vous appelle et on prend tous les engagements et après on se refuse délibérément de les respecter».

Abdoul Malick Diallo

+224 655 62 00 85

dialloabdoul110@gmail.com



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here