Patronat: après le chaos du mercredi, Kassory Fofana à l’atelier de clôture de la FOPAO pour rassurer les partenaires internationaux

Le ministre d’Etat à la Présidence chargé des questions d’investissements et du partenariat public-privé était ce vendredi 23 février 2017 à la clôture de l’atelier organisé par  la Fédération des organisations patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO).

Au cours de cette session, le ministre d’Etat a remercié les partenaires internationaux. Par ailleurs, il les a invités à accompagner le secteur privé guinéen. Selon une source bien informée sur cette affaire, le déplacement de ce fidèle proche du Chef de l’Etat guinéen ne viserait pas à légitimer une quelconque organisation. C’est pour cela qu’au cours de son discours, il a encouragé le BIT, la FOPAO et autre partenaires mondiaux à soutenir le secteur privé guinéen.

S’agit-il d’un geste pour corriger les ratés du premier jour de l’atelier (mercredi 22 février) où les autorités avaient brillé par leur absence. Vraisemblablement oui. Car, le boycott du gouvernement à cette rencontre pourrait être interprétée par les partenaires comme un mépris et un désintérêt à leur égard. C’est à cause de cela que le chef de l’Etat a délégué un ministre de haut rang de son cercle comme Kassory Fofana pour corriger le tir.

Sa présence ne doit être nullement traduite comme une légitimisation d’une association.  Au contraire, M. Fofana a tenu à se conformer scrupuleusement à la consigne du conseil de ministre d’hier jeudi sur la neutralité des membres du gouvernement sur les activités des structures nationales non gouvernementales et mondiales. “Le Conseil a rappelé au Gouvernement son obligation d’observer la stricte neutralité dans les élections des différentes fédérations nationales et notamment celles affiliées aux instances internationales“, peut-on lire sur le compte rendu marquant le conseil de ministres.

C’est dire que le ministre Kassory Fofana a participé à cet atelier dans le but d’exhorter les partenaires internationaux à renforcer les liens avec les structures patronales du pays. Une manière de dire que le patronat appartient à tous les Guinéens. Reste à savoir, si la présence du ministre Kassory Fofana pourra redorer l’image de la Guinée ternie le mercredi dernier. Ce jour-là, des proches de Kaba Guiter avaient expulsé Aissatou Baldé (activiste reconnue du patronat) devant des partenaires internationaux.

Aziz Dieng pour Aminata.com

 

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook