"Parce quils savent quils ont perdu le vote" assure Bella Barry de l'UFR

Bella Barry est membre de la commission administrative de totalisation des résultats au compte de l’Ufr pour la commune de Matoto. Aminata.com l’a rencontré pour avoir plus d’informations sur le déroulement des travaux de cette commission. Il évoque dans les détails les difficultés auxquelles sont confrontés ses membres et lève un coin du voile sur les résultats qui seraient à l’avantage de son parti. Lisez…

Bonjour Monsieur, présentez-vous à nos lecteurs s’il vous plaît

Je suis Bella Barry membre du Bureau Exécutif de l’Ufr et depuis quelques jours, représentant de ce Parti à la commission de centralisation du vote à Matoto.

Concrètement qu’est ce qui se passe avec la centralisation des résultats à Matoto ?

C’est simple. Il y a tout juste un parti qui veut imposer son dictat. Au moment où je vous parle, le travail de totalisation est terminé pour l’ensemble des 32 quartiers de Matoto. Pour les deux types de scrutins. C’est ce qu’ils refusent, les représentants du pouvoir  par ce qu’ils savent qu’ils ont perdu le vote.

Quels sont donc les résultats ?

Nous, les résultats que nous détenons nous donnent vainqueurs avec certitude.

Avec combien de voix ?

Avec environ plus de 2500 voix de plus que notre adversaire. Mais malheureusement, il y a certains Pv (ndlr : procès verbaux) qui n’ont pas été retrouvés.  La commission qui avait été mise en place était dirigée par le V/P de la commission qui n’est autre que le représentant de l’administration, M.Touré. Nous demandons à ce dernier de tout faire pour les retrouver puisque le nombre de Bv est connu, c’est 800 en tout.

Mais réellement, qu’est-ce qui cause problème dans cette commission ?

Je vous l’ai dit plus tôt.     Certains ont émis des doutes sur certains Bv. Et puis au moment de passer à la vérification au 4ème Bv sur les 15 incriminés, ils se sont rendus compte que cela ne tenait pas comme argument.

Pourtant, M.Barry, il a été évoqué la présence de Babara Fofana comme membre de la commission alors qu’il est candidat sur la liste nationale de l’Ufr. Est-ce que c’est vrai?

Oui, il était membre de la commission et candidat du parti sur la liste nationale. Mais cela, n’est nullement une violation de la loi. J’ai le code électoral avec moi, que vous pouvez lire en son article 85,  qui stipule « cette commission de centralisation est composée comme suit un Président, un magistrat désigné la cour constitutionnelle, un vice président désigné par le ministère de l’administration du territoire, un rapporteur proposé par la cialis kaufen CENI, deux assesseurs tirés au sort parmi les représentants de candidats ou listes de candidats ». Et l’article dont ils font allusion est relatif à la composition du bureau de vote. Malgré cette disposition claire de la loi, nous avons procédé au remplacement de Babara Fofana,  pour préserver un bon climat de travail entre les membres de la commission et surtout ayant la certitude d’avoir gagné.

Certains membres de commission ont déploré la présence de hauts cadres de l’Etat. Est-ce vrai ?

C’est évident, nous l’avons déploré et dénoncé cela. Vous avez des ministres qui sont passés comme Gassama Diaby des Droits de l’homme, alors qu’il n’était pas mandaté par la loi ni par la CENI. De même, Malick Sankhon de la Caisse nationale de la sécurité sociale, venu dans une escorte de bérets rouges. Ce n’est pas bien. Heureusement qu’ils ont été renvoyés. Et en plus, ce qu’il faut déplorer, c’est la présence quasi permanente de membres de la CENI, s’érigeant en juge. La loi est claire, c’est seule la Cour suprême qui a cette autorité sur un magistrat.  S’il y a une irrégularité, il vous appartient de faire vos requêtes au près de la Cour suprême.

En plus des problèmes que vous avez signalés, y-a-t-il eu de cas de démissions au sein de la commission ?

Oui bien sûr. Deux membres de la commission ont quitté. Vous avez le représentant du Rpg (un des assesseurs) qui a senti sa défaite et le V/P de la commission, un certain Touré, mandaté par le département de l’administration du territoire et de la décentralisation. Les deux ont quitté la salle en même temps, le vendredi.

Avec l’absence de deux membres, la commission peut-elle travailler et sortir de résultats fiables ?

Il semble que c’est impossible que la commission amputée de deux de ses membres puisse travailler. Tout est arrêté depuis qu’ils ont quittés la salle.

Et quelle est la solution envisagée à présent?

Il semble que la CENI est actuellement en plénière sur la question. De toute évidence, ce qui reste à faire, n’est pas grand puisque nous avons les résultats totalisés de tous les quartiers pour les deux scrutins et tout ce qui reste c’est une simple sommation qui peut se faire en 30 mn d’horloge. Et en 30 mn, je vous assure que vous pouvez avoir les résultats de la commune de Matoto.

Je vous remercie.

A moi de vous remercier.

Interview réalisée le samedi 12 octobre 2013 par Baldé Abdallah pour Aminata.com

PARTAGER
Article précédentMatoto : Les compteurs sont remis
Article suivantLe lieutenant-colonel Ansoumane Bafo
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here