Ousmane Gaoual Diallo, UFDG: « Sidya Touré, Bantama Sow… des délinquants qui méprisent notre Constitution»

0

La question du 3e mandat d’Alpha Condé s’est invitée ce samedi 28 janvier à l’assemblée générale de l’UFDG. L’imperturbable député de Gaoual s’en est pris aux promoteurs de cette idée qu’il qualifie de liberticide.

Le député Ousmane Gaoual Diallo cite la Constitution en son article 4 considérant comme ‘‘délinquant’’ toute personne qui contribue à travers ‘‘des actes de propagande’’, à la dislocation du pays, empêche l’unité nationale ou entrave le bon fonctionnement démocratique des institutions.

Dans le même sillage, le député rappelle l’article 26 de la Constitution astreignant à la neutralité toute personne occupant une fonction publique. «Je dis à l’encontre de M. Hady Barry, secrétaire général du ministère des Affaires étrangères avec qui, j’ai eu un conflit et qui continue, au mépris de la loi d’ignorer cette neutralité qui lui est imposée par la Constitution. Je dis ça pour que M. Sidy N’diaye, le procureur en verve de Dixinn se rappelle qu’il y a, au sein de l’Etat, des délinquants qui méprisent notre Constitution. Il faut les rappeler à l’ordre parce que c’est très important pour l’ordre social dans notre pays».


Ousmane Gaoual s’est aussi attaqué à Sidya Touré à qui, il reproche d’avoir déclaré lors de l’assemblée générale de l’UFR qu’il y a «des guinéens autochtones et des allogènes».

«Je rappelle à M. Sidya Touré que dans une République qu’il n’y a que des citoyens qui ont des devoirs et des droits égaux en toute circonstance dans le pays. Il n’y a pas d’autochtones, il n’y a pas d’allogènes dans une démocratie. C’est une folie de la part d’un ancien premier ministre et qui, il y a quelques mois encore, voulait diriger les destinées de ce pays. C’est une hérésie de sa part qui est absolument condamnable dans une République».

Abdoul Malick Diallo
+224 655 62 00 85
dialloabdoul110@gmail.com



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here