Les nouveaux agents de santé affectés réclament un semestre de salaire impayé

171 recrues  de  la  santé  déployés  dans  la  préfecture  de  Labé sont  sans  salaire depuis  leur  arrivée  et  accuse  la  direction  préfectorale  de  croiser  les  bras  sur  leur  mauvaise  fortune. Excédés  ces  professionnels  de  santé  ont  voulu crever  l’abcès pour  de  bon  et  à  leur  nom  et sous  le  couvert  de  l’anonymat un  des  leurs  a  lancé  son  cri  d’alarme  à  notre  rédaction :

« nous  avons  constaté  que  les  salaires  ne  sont  pas  les  mêmes dans  la  prise en  charge, si  on  prend  la  catégorie  médecin il  y  a  une  différence  de  deux  cent  mille alors  que  nous  sommes  tous  de  la  hiérarchie A, même  chose  que  les  infirmiers et  les  ATS. Et  le  dernier  point depuis  que  nous  sommes  arrivés  sur  le  terrain nous  ne  sommes  pas  payés, les  gens  souffrent  et  sont  endettés…..Nous  avons  d’abord  saisi  la  direction  de  l’hôpital puis  la  DPS mais jusqu’à  présent  ça  perdure. »

Joint  au  téléphone  le  DPS  docteur  Hady Bah estime  qu’il  est  sur  le coup  et  juge  la  réaction  de  ses  employés  trop  osé :

« chacun  a  sa manière  de  penser  mais  aller  jusqu’à  dire  que  les  autorités  ne  font  rien  je  pense que  c’est  un  peu  trop  car  moi  en  personne  me  suis  déplacé jusqu’à  Conakry pour  régler  ce  problème  de  salaire ,mais  il  se  trouve  que  les  montants  sont  si importants  qu’il  faut  les  virer  à  la  banque  centrale et  cela  doit  suivre  une  certaine  procédure….. »

Complétant  ses  propos  le  DPS  a  aussi  estimé  que  dans  les  prochaines  heures  l’agence  BCRG  de  Labé  devra  être  crédité  pour  que  les  comptables  des  hôpitaux  puissent  verser  leur  dû aux  grognards.

Pour  piqûre  de  rappel ces  agents  dont  il  est  question  se  rangent  en  deux  catégories un  premier  groupe  issu  du  dernier  recrutement  pour  l’intégration  de  la  fonction  publique  et  le  second  groupe de personnes  utilisées  lors  de  la  lutte contre  Ebola  et  dont  les  sacrifices  auront  permis  de retenir  les  préposés  au  service  du  département.

Aussi  des  informations  croisées  nous  ont  permis  de  savoir  que  Labé  est  la  seule  préfecture  à  la  traine  par  rapport  à  ce  dossier.

                                                                                                                Ousmane  Koumanthio Tounkara

In : Politique

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook