Nomination de Kader Aziz: «il faut être têtu pour contester la décision de la Cour constitutionnelle»

Pour le président du parti Rassemblement pour la renaissance et le développement (RRD), Abdoulaye Kourouma, la polémique n’a pas sa raison d’être suite à la désignation de Kader Aziz Camara, président par intérim de la CENI par la Cour constitutionnelle.

L’opposant salue ce qu’il qualifie de ‘‘décision courageuse’’ de la Cour constitutionnelle. «Ce que la Cour constitutionnelle a fait est responsable. Il faut être têtu pour contester ça. Je crois que s’il y avait de la pagaille à la CENI, la Cour de trouver un moins pour arrêter cela».

Abdoulaye Kourouma souhaite que l’intérimaire, à la différence de ses prédécesseurs, puisse bien assumer son rôle à la tête de la Commission électorale. «Le président par intérim doit conduire le processus électoral qui doit être établi au niveau de la Ceni. Il a promis qu’il va mettre les commissaires au travail pour établir un chronogramme qui va sortir le pays dans cette crise électorale à répétition».

Le président du RRD invite ses camarades de l’opposition républicaine à introduire la recomposition de la CENI dans leurs principales revendications parce que, a-t-il justifié, «sur 25 commissaires que compte l’institution, 3 sont morts et maintenant il n’y a que 22 qui travaillent», a-t-il justifié.

Ibrahima Sory Barry 

+224) 654-79-50-63

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here