Mines: vers une nouvelle grève générale à la CBG de Kamsar

0

La situation est très tendue entre les travailleurs et la direction de la Compagnie de bauxite de Guinée. Les négociations entamées depuis le 14 février dernier n’ont pas toujours pas abouti à un consensus. Les travailleurs tiennent mordicus à une amélioration des conditions de vie et de travail. Une revendication que la direction de la CBG n’entend pas satisfaire.

Joint au téléphone ce matin, le secrétaire général du syndicat CBG Kamsar et Conakry explique: «Nous avons discuté avec la direction depuis le 14 février dernier. Jusqu’avant-hier mercredi on ne s’est pas compris. Nous avons consulté les travailleurs qui nous ont demandé de déposer un préavis de grève. C’est ce que nous avons fait mardi. La procédure de préavis coure jusqu’au 11 avril».

Parmi les revendications, précise Mamadou Saliou Diallo, «il y a l’amélioration des conditions de vie et de travail, l’augmentation des salaires et les accessoires des salaires, les avantages en nature et en espèce».

Si toutefois, prévient M. Diallo, le préavis expire sans que les deux parties ne soient tombées d’accord, «nous allons partir en grève». Mais pour l’instant, ajoute-t-il, «on n’en est pas là et les
négociations continuent».

Abdoul Malick Diallo pour Aminata.com

Commentaires

commentaire



PARTAGER
Article précédentAfrique de l’Ouest: un nouveau vaccin en expérimentation
Article suivantINDE: NOUVELLE ARRESTATION APRÈS LES AGRESSIONS DE NIGÉRIANS
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE