Mesdames et mesdemoiselles, voici les astuces pour éviter les pertes blanches

C’est un souci de santé que rencontrent beaucoup de femmes dans le monde. Kpônou Mathieu TOBOSSI depuis la capitale togolaise explique les astuces pour éviter les pertes blanches. Lisez.

 

Définition

Les pertes blanches sont des sécrétions produites par le vagin et par l’utérus qui apparaissent au moment de la puberté puis tout au long de la vie de la femme. Elles se manifestent sous forme de pertes de couleur blanche-jaune et d’aspect filaire, à l’entrée de la vulve.

Aussi appelées leucorrhées, les pertes blanches sont des sécrétions vaginales physiologiques chez la femme tout à fait naturelles.

 

Quand faut-il consulter ?

 

Toute modification soudaine des pertes blanches doit interpeller, elles sont le signe d’une pathologie :

..l’apparition de pertes couleur marron ou autre couleur (jaunâtre, verdâtre…),

..de pertes  malodorantes ou avec une odeur forte, ou pertes gluantes ou

..avec un changement d’aspect (aspect grumeleux, mousseux…);

Pareils changements sont à signaler !

 

Ces pertes anormales peuvent être la manifestation d’une infection vaginale, telle que mycose ou vaginose bactérienne, surtout si elles sont accompagnées de démangeaisons, de sensations de brûlure, de douleurs dans le bas-ventre ou de douleurs lors des rapports sexuels.

 

-Une perte  grise ou jaune avec une odeur de poisson signifierait une vaginose bactérienne présentant une démangeaison, brûlure, rougeur, gonflement du vagin ou de la vulve.

 

-Une perte blanche grumeleuse avec des rougeurs, démangeaisons, sensation de brûlure vaginale signifierait une infection à levures. Le plus souvent elles sont la conséquence d’une infection par des champignons, notamment le candida albicans, ou encore un parasite. Le fait de porter de vêtements ou de sous-vêtements synthétiques encourageant une macération, augmente ces infections particulièrement quand elles sont de source mycosique.

 

-Le stress, la grossesse, les antibiotiques, le diabète, sont des facteurs favorisant la prolifération des levures déclencheurs de l’infection et pertes anormales.

Vous devez consulter un médecin gynécologue dès l’apparition de ces symptômes.

 

Mais en voici quelques astuces :

 

Que faire ?

 

■ Consommer chaque matin après le petit déjeuner une gousse d’ail

 

■ Faire des douches vaginales à base d’une lotion préparée avec 0,5 litre d’eau bouillante plus une gousse d’ail émincée (si l’infection a duré, il faut prendre deux gousses d’ail).

 

■ Prendre cette lotion la mettre dans une poire à lavement. Et faire un lavement régulier le soir.

Renouveler l’opération jusqu’à obtention de résultat la plupart du temps au bout de 15 jours.

 

Après traitement pour parer à toute éventuelle récidive:

 

■ Faire deux fois par semaine des douches vaginales à base d’ail. Mais cette fois-ci avec une seule gousse dans 0,5 litre d’eau.

 

■ Perforer un grain d’ail, le rouler dans une compresse et l’introduire dans le vagin tout en laissant un bout de la compresse pour l’extraire facilement, le mieux au coucher ceci pendant 3 à 7jrs dépendant de la gravité de la situation.

 

■ C’est très efficace car l’ail est l’antibiotique le plus puissant en tant qu’aliment.

 

Par Kpônou Mathieu TOBOSSI,  NFS-TOGO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here