Meeting de l’opposition à Kaloum: Baidy Aribot craint des violences

Finalement, le gouverneur de la ville de Kaloum a autorisé  la tenue du meeting de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) dans la presqu’île de Kaloum le dimanche 16 juillet. Depuis Dakar où il est en séjour, Baidy Aribot, secrétaire général de l’Union des forces républicaines (UFR) a accepté de répondre aux questions d’Aminata.com. Lisez.

« Le gouverneur n’a fait que confirmer ce que la constitution dit. J’ai toujours dit que l’opposition a le droit de manifester partout où elle veut c’est un droit constitutionnel. Je n’ai jamais soutenu l’idée d’interdire la manifestation. Mon seul unique souci avec l’opposition dite républicaine qui n’est plus l’opposition républicaine qui est au fait l’UFDG c’est de ne pas transporter leurs militants pour venir foutre le bordel à Kaloum comme ils l’ont fait à Matam. La configuration de Kaloum, c’est une seule sortie, une seule rentrée, la commune est exigüe. Quand il y a des pagailles il y a de risques énormes qu’il y ait des dégâts matériel et humain. C’est de ça j’ai peur et c’est tout.

Je n’ai aucun problème par rapport à ça, ce n’est pas à moi de dire que l’opposition doit manifester ou pas.  C’est le gouvernorat qui donne l’autorisation. Déjà, avant que ce meeting ne se tienne il y a eu de dissension entre les structures de l’UFDG à Kaloum. Vous avez le président qui s’oppose à ses anciens collègues. L’UFDG doit arrêter de se cacher derrière le titre Opposition républicaine. Pourquoi l’UFDG a honte de porter son nom. L’UFDG n’a qu’à assumer son nom: UFDG. Il ne faut qu’il se place derrière l’opposition républicaine qui est une entité qui n’existe plus.

Connaissant la nature de la manière dont ces gens là viennent de la haute banlieue dans les contrées pour manifester c’est pour ça que j’ai peur. Souvent, l’UFDG n’arrive pas à canaliser ses militants. Ils nous ont fait ça à Matam. Ils sont venus nous agresser malgré qu’on les a donnés l’autorisation. Donc, je crains. Si l’UFDG parvient à canaliser ses militants pour ne pas qu’il y ait de débordement tant mieux pour eux. Ils n’ont qu’à faire leur meeting après ils remonter en banlieue.

Nos militants n’ont rien avoir dans ça, qu’est-ce qu’ils vont faire dans un meeting de l’UFDG. Chacun reste chez lui, qu’il y ait la paix à Kaloum. Je lance aussi un appel aux populations de Kaloum de rester calme et de les laisser faire leur meeting et ne de pas répondre aux provocations. C’est à l’UFDG aussi de retenir ses militants. »

Entretien réalisé par Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 666 62 25 24

 

PARTAGER
Article précédentGuinée: un Sénégalais retrouvé mort dans son appartement
Article suivantKindy Dramé rescapé des attentats de Nice appelle à lutter contre « le fanatisme »
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here