Marouf Thiam secrétaire fédéral du Bloc Libéral à Labé
Marouf Thiam secrétaire fédéral du Bloc Libéral à Labé

Alors que la prorogation du mandat des députés divise  les citoyens  guinéens, notre  rédaction  a soumis  la  question à l’appréciation de  la  base locale  du Bloc  Liberal notamment sont secrétaire fédéral  Marouf Thiam.

Pour lui, les députés de l’opposition font le combat de la mouvance  présidentielle aujourd’hui.

« Evidemment, il ne  peut  pas  y avoir  un  vide  juridique mais  en  ce  qui  concerne  notre  position  au niveau du BL, les  députés  de  l’opposition devaient  se  refuser  à cette prorogation, d’abord  elle  permet  de  ne  pas respecter le  calendrier  électoral en  vue, secundo à d’autres  tentations qui  peuvent être  le  repoussage du calendrier  présidentiel.

Il  faut que  nous allions  de  l’avant et  que  nous  mettions  la  pression sur l’Etat afin  de  respecter les calendriers  électoraux ainsi  que  les  résultats  issus  des  votes, cela  ne  peut  être, qu’en  refusant cette  prorogation  de  mandat parce  qu’un  député, c’est quelqu’un qui défend  la  loi, c’est  quelqu’un  qui est  là  pour  un  mandat bien déterminé et  quand  ce  mandat  expire, la  moindre  des  choses, c’et  de  respecter  la  loi  qu’on  a  votée soi-même…

Les  députés  pouvaient  exiger que  les  législatives  se  tiennent à temps, ce  sont  des  élections  incontournables en  matière  de  démocratie.

Les élections communales qui ont fait  beaucoup de bruit ne sont  que  des élections locales, on  ne  peut  pas  être  avec  une  assemblée qui  n’a  pas  de  mandature  légale, c’est  aberrent.

Même les  députés  de  l’opposition, aujourd’hui  ont  dressé leurs  montures pour  aller défendre  cette députation qui  n’a  pas  de  légalité. »

PARTAGER