Makanéra est-il devenu gênant pour Cellou Dalein au sein de l’opposition?

0

L’ancien ministre de la Communication d’Alpha Condé a rejoint l’opposition républicaine dès après son limogeage du gouvernement. Alhoussein Makanéra Kaké s’y est-il vraiment intégré? Ou bien sa présence gène-t-elle?

L’opposition républicaine a tenu un plénière ce jeudi 6 juillet 2017 au QG de l’UFDG à Hamdallaye. A part Cellou Dalein Diallo, aucun autre leader de parti politique «reconnu» n’a effectué le déplacement. Aboubacar Sylla de l’UFC, Mouctar Diallo des NFD, Jean Marc Telliano du RDIG, tous membres de la nouvelle alliance électorale dénommée Front pour l’alternance démocratique (FAD), ont brillé par leur absence à la réunion prévue à partir de 11H et qui a pris fin à 14H passées.

Au sortir du conclave, le président de l’UFDG, entouré des représentants des autres leaders politiques, désigne Alhoussein Makanéra, porte-parole. A part quelques erreurs comme «le CENI» au lieu de «la CENI (Commission électorale nationale indépendante, ndlr)», Makanéra s’exécute bien.

Mais voilà qu’à la phase de question-réponse, le chef de file de l’opposition demande de répondre à la question d’un journaliste portant sur l’absence des leaders du FAD à la plénière. «Laisse-moi répondre», sollicite poliment Cellou Dalein à voix basse. Makanéra refuse catégoriquement. Et on l’entend d’ailleurs à voix basse: «non, laisse-moi répondre». Alors, il poursuit: «je voudrais vous dire que l’opposition républicaine est là. Les leaders du FAD sont représentés à la plénière. Je suis très heureux de vous annoncer que tous les représentants ont donné un avis favorable pour la tenue des meetings et pour la marche du mercredi 2 aout».

Pendant que Makanéra continuait à parler aux journalistes, on a vu Cellou Dalein avec un visage crispé et des rides se dessinaient sur son front qui reflétaient soit un sentiment de gêne et ou d’indignation.

Vers la fin, les journalistes sollicitent l’avis personnel du président de l’UFDG sur la crise à la CENI et à la suite de la création du FAD. Mais Cellou Dalein Diallo ne s’y prête pas. A-t-il été choqué par le refus que lui a opposé tantôt Makanéra? Ou avait-il peur d’en subir une seconde fois?

Abdoul Malick Diallo

+224 655 62 00 85

dialloabdoul110@gmail.com

Commentaires

commentaire



AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE