Les soucis se multiplient pour les militants de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) dans le bras de fer qui les oppose à la mouvance présidentielle pour le contrôle de la mairie de Matoto. Le parti de Cellou Dalein accentue les manifestations pour exiger l’installation de Kalemodou Yansané qui avait obtenu 23 voix sur 45 le 15 décembre dernier.

Au moins huit (8) militants de cette principale formation politique de l’opposition guinéenne qui protestaient contre la décision de Bourema Condé ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATD) annulant l’élection du maire de Matoto ont été arrêtés ce lundi 7 janvier 2019 devant ce département.

Joint au téléphone par notre rédaction,  Diallo Mamadou Alimou membre du conseil des jeunes de l’UFDG a dit que 8 opposants dont un député et un conseiller communal ont été arrêtés.

Selon lui, ces personnes sont détenues à la direction de la police judiciaire (DPJ) et à la gendarmerie de Kaloum où ils ont passé la nuit.

« Nous avons pu localiser huit(8). Il y a un groupe à la direction de la police judiciaire (DPJ) et un autre est détenu à la gendarmerie de Kaloum non loin du marché Niger. Ils ont été arrêtés injustement dont certains devant la DPJ. Ceux-ci ne manifestaient pas. Ils étaient venus rencontrer le député Mohamed Bakary Keita responsable de la jeunesse de l’UFDG qui, lui-même avait été arrêté et libéré plutart. Les autres ont été interpellés devant le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATD) où ils participaient à un sit-in contre la décision du ministre Bourema Condé annulant l’élection du maire de Matoto », a-t-il entamé.

« Le ministre Bourema Condé a annulé dans toute illégalité l’élection du maire de Matoto Kalemodou Yansané. Durant cette manifestation contre cette décision du ministre, on a ni troublé l’ordre public, ni perturbé la circulation. Il y a un élu de la commune de Matoto parmi les détenus. Pour l’instant, rien ne nous a été notifié sur leur sort », ajoute-t-il, avant de promettre que son parti ne reculera pas.

Au moins quatre partisans du maire contesté Kalemodou Yansané avaient été arrêtés, leurs motos emportées par les forces de l’ordre lors d’une autre marche de contestation à environ 300 mètres de la mairie de Matoto le 24 décembre dernier.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

Tel : (+224) 622 304 942

 

PARTAGER