Loi de finances 2014: l'opposition dénonce "une imposture" du gouvernement

Dans un communiqué publié ce mardi 17 décembre dont Aminata.com détient une copie, les opposants au régime du Président Alpha Condé condamnent l’adoption du projet de loi de finances 2014. Ils dénoncent aussi le retard de convocation de la première session parlementaire qui doit selon eux intervenir dès après la publication des résultats définitifs par la cour suprême:

« L’opposition républicaine est informée de la transmission au Conseil National de Transition (CNT) par le Gouvernement du projet de loi de finances 2014 pour son adoption par cette institution de la transition. Alors que, toutes les conditions nécessaires à l’installation de l’assemblée nationale sont réunies depuis le 15 novembre 2013, date de la publication de l’arrêt de la cour suprême proclamant les résultats définitifs des élections législatives du 28 septembre 2013.   
 
         
L’opposition condamne fermement cette démarche anti-démocratique qui procède d’une véritable négation de l’expression du suffrage universel et témoigne, de la part du Gouvernement, d’un profond mépris pour le choix exprimé par le Peuple de Guinée à l’occasion de ce vote.
 
 Le refus, depuis plus d’un mois, du Président de la République de convoquer la rentrée parlementaire s’explique, entre autres raisons, par sa volonté de soustraire le Budget 2014 de l’examen et de l’onction d’un véritable parlement composé de représentants élus du Peuple de Guinée.
 
En acceptant d’adopter ce budget et en procédant à une interprétation abusive de l’article 157 de la Constitution disposant que le CNT reste en place jusqu’à l’installation de la nouvelle assemblée,  les membres de cette institution prendraient une lourde responsabilité devant le Peuple de Guinée et se rendraient coupables d’une imposture grave en se substituant aux députés légalement et légitimement reconnus.
 
L’opposition républicaine exige instamment du Gouvernement qu’il retire ce projet de Loi de finances. Elle invite également les conseillers du CNT à se déclarer incompétents pour statuer sur une matière aussi importante que le budget de l’état alors que les députés élus sont prêts à entamer le travail parlementaire pour lequel ils ont reçu le mandat du Peuple et que l’opinion nationale et internationale est dans l’attente de la convocation de la première session de l’Assemblée nationale issue du scrutin législatif du 28 septembre dernier. »

 

AMINATA.COM

PARTAGER
Article précédentLes violences de Kankan en images (âmes sensibles d'abstenir)
Article suivantGuinée : les cochons au pouvoir! Par Benn Pepito
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here