Libéré, Takana Zion remercie Elie Kamano

0

Beaucoup d’observateurs de la scène musicale guinéenne doutent souvent de la durée de l’amitié entre les deux célèbres reggaemans guinéens. Car, régulièrement, ils se livrent à des attaques par des médias interposés. Ces derniers jours, leurs deux ont eu un destin commun: passer une nuit en garde à vue.

Interpellé puis relâché le mercredi 26 juillet, sur son compte Facebook, Takana Zion remercie « l’ensemble des artistes« , qui se sont mobilisés pour réclamer sa libération.

« A ceux, très nombreux qui m’ont manifestés leur soutien ou sympathie, un grand merci pour vos mots, messages et témoignages. Ils me vont droit au cœur. J’ai lu chacun de vos messages et écouter vos dénonciations« , écrit le jeune rastaman.


Puis, l’artiste commence à égrener les noms des ses collègues qui l’ont soutenu: Djanii Alfa, Singleton et Steeve Locks Baldé, Lucien).  Même la presse écrite n’est pas en marge de cette reconnaissance. Zion remercie aussi la jeunesse guinéenne qui a fait preuve selon lui de la bravoure en dénonçant ouvertement le régime du Président Alpha Condé. Un peu plus loin, après Claudy Siar et le Manager Will, Takana Zion remerciement nommément Elie Kamano.

« Je suis plus que jamais convaincu que le combat se perpétuera et s’unir ou périr est un choix qui s’impose à la jeunesse guinéenne. La révolution pacifique est en marche« , conclut-il. Pour certains, les deux jeunes chanteurs se nouent d’une animosité hors norme alors que d’autres comme Ahmed Kourouma, numéro deux du parti Papa Koly Kourouma s’étaient récemment félicités de l’entente entre les deux reggaemans.

Alpha Oumar Diallo pour Aminata.com

alphanyla@gmail.com

+224 666 62 25 24



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here