Les sénateurs Payne, Ellison, Serrano, Clarker introduisent un projet de loi pour le renouvellement du statut temporaire des ressortissants des pays touchés par Ebola

WASHINGTON, DC – Rép. Donald M. Payne, Jr. (D-NJ), ainsi que les représentants. Keith Ellison (D-MN), Jose E. Serrano (D-NY) et Yvette D. Clarke (D-NY) ont publié les déclarations suivantes après l’introduction de la loi de secours de l’Ebola de l’Afrique de l’Ouest (HR 2597). Le projet de loi prolonger le statut temporaire qui protégeait les personnes ressortissant du Libéria, de la Sierra Leone et de la Guinée, dont le statut prenait fince week-end.

Plus tôt ce mois-ci, quarante-cinq membres du Congrès ont écrit au secrétaire du ministère de la Sécurité intérieure John Kelly, l’exhortant à redéfinir et à étendre le statut temporaire protégeant le status des ces ressortissants dont du Liberia, la Sierra Leone et la Guinée pendant dix-huit mois. Ce projet de loi prévoit la même demande.

« Alors que le Libéria, la Guinée et la Sierra Leone continuent de se remettre de l’épidémie d’Ébola, ils ne sont pas encore en mesure de recevoir ces ressortissants étrangers aux États-Unis », a déclaré le député Payne, Jr. « Permettre aux ressortissants des pays touchés par l’Ebola Rester temporairement aux États-Unis réduira non seulement le fardeau des nations d’Afrique de l’Ouest au fur et à mesure qu’elles se reconstruiront, mais cela protégera ces ressortissants des conditions instables qui persistent dans leur pays d’origine. Le statut temporaire protégé est une mesure humaine et nécessaire au lendemain de la crise de l’Ebola; Le refus du ministère de la Sécurité intérieure de l’étendre est simplement irresponsable. Je suis fier que mon district comprenne une grande communauté d’Afrique de l’Ouest et je continuerai à me battre pour m’assurer qu’ils ont le soutien nécessaire.  »

« Le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée se sont encore rétablis pour la crise de l’Ebola, qui a dévasté l’infrastructure publique et exacerbé les défis de la santé », a déclaré le représentant. « Une véritable reprise prendra des années. Maintenant, ce n’est pas le moment de forcer les membres de notre communauté à retourner dans les pays vulnérables qui luttent déjà pour assurer leurs citoyens.

« Le Libéria, la Guinée et la Sierra Leone se reconstruisent encore après la récente crise de l’Ebola. Une extension du statut temporaire protégé (TPS) est nécessaire pour permettre aux ressortissants de ces trois pays de rester en sécurité aux États-Unis et de permettre aux pays touchés par la crise de reconstruire leurs infrastructures de soins de santé et leurs économies. Je suis déçu que le ministère de la Sécurité intérieure n’ait pas agi sur cette question urgente, mais je suis fier de me joindre à mes collègues pour présenter la loi de secours de l’Ebola de l’Afrique de l’Ouest, qui obligerait immédiatement l’extension de TPS à ces pays « , a déclaré le représentant. Serrano.

« Les gens de Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone ont travaillé sans relâche pour lutter contre l’épidémie d’Ebola. Nous devons continuer de soutenir ces efforts en permettant à leurs citoyens qui sont ici aux États-Unis de travailler et d’envoyer des fonds de retour à domicile pour soutenir le rétablissement. Promulguant la loi de secours de l’Ebola de l’Afrique de l’Ouest, nous contribuerons à cet effort critique « , a déclaré Clarke.

Version anglaise

 

Représentatifs : Payne, Ellison, Serrano, Clarke présentent une loi de secours à l’Ebola de l’Afrique de l’Ouest

Reps. Payne, Ellison, Serrano, Clarke Introduce West African Ebola Relief Act

WASHINGTON, D.C. – Rep. Donald M. Payne, Jr. (D-NJ) along with Reps. Keith Ellison (D-MN), Jose E. Serrano (D-NY), and Yvette D. Clarke (D-NY) released the following statements after introducing the West African Ebola Relief Act (H.R. 2597). The bill would extend Temporary Protected Status to individuals from Liberia, Sierra Leone, and Guinea, who had their status terminated this weekend.

Earlier this month, forty-five Members of Congress wrote to Department of Homeland Security Secretary John Kelly, urging him to redesignate and extend Temporary Protected Status for Liberia, Sierra Leone, and Guinea for eighteen months. This bill legislates the same request.

“As Liberia, Guinea, and Sierra Leone continue to recover from the Ebola epidemic, they are not yet in a position to receive those foreign nationals currently in the United States,” said Congressman Payne, Jr. “Allowing nationals from Ebola-affected countries to temporarily remain in the United States will not only ease the burdens on West African nations as they rebuild, it will protect those nationals from the unstable conditions that persist in their home countries. Temporary Protected Status is a humane and necessary measure in the aftermath of the Ebola crisis; the Department of Homeland Security’s refusal to extend it is simply irresponsible. I’m proud that my district includes a large West African community, and I will continue to fight to make sure they have the necessary support.”

“Liberia, Sierra Leone, and Guinea are still recovering for the Ebola crisis, which devastated public infrastructure and exacerbated health challenges,” Rep. Ellison said. “A true recovery will take years. Now is not the time to force members of our community to return to vulnerable countries already struggling to provide for its citizens.”

“Liberia, Guinea, and Sierra Leone are still rebuilding after the recent Ebola crisis.  An extension of Temporary Protected Status (TPS) is necessary to allow nationals from these three nations to remain safe in the United States and to allow the countries affected by the crisis to rebuild their health care infrastructure and economies. I am disappointed that the Department of Homeland Security failed to act on this pressing issue, but I am proud to join my colleagues in introducing the West African Ebola Relief Act, which would mandate the extension of TPS to these countries immediately,” said Rep. Serrano.

« The people of Guinea, Liberia, and Sierra Leone have worked tirelessly to fight the Ebola epidemic. We must continue to support those efforts by allowing their citizens who are here in the United States to work and send home remittances to support the recovery. By enacting the West African Ebola Relief Act, we will contribute to that critical effort, » Rep. Clarke said.

[1-click-image-ranker]

In : Politique

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook