Le russe Rusal en pointe de la lutte contre les infections en Guinée

Laboratoire de Rusal, santé
Laboratoire de Rusal, santé

En Guinée, l’hôpital de l’entreprise russe Rusal a servi de base pour installer un laboratoire de recherche scientifique unique destiné à lutter contre les infections dangereuses.

L’entreprise russe Rusal, premier producteur d’aluminium du monde, a ouvert hier en Guinée un laboratoire unique de recherche scientifique destiné à lutter contre les infections.

Le laboratoire dans lequel Rusal a investi plus de 10 millions de dollars a été construit de concert avec le Service fédéral russe de surveillance dans le domaine de la défense des droits des consommateurs (Rospotrebnadzor) sur la base du Centre de recherche en épidémiologie-microbiologie et soins médicaux (CREMS) inauguré en Guinée en 2015 pour lutter contre l’épidémie d’Ebola.

« L’ouverture du laboratoire est le résultat du travail conjoint des spécialistes russes et guinéens. Je tiens à remercier tout le monde, surtout Rusal, pour la participation à sa construction et à son équipement », a déclaré Anna Popova, chef de Rospotrebnadzor, en inaugurant le laboratoire.

En avril 2014, au moment où le virus Ebola faisait rage, Rusal a été une des premières entreprises étrangères à avoir acheté et remis au ministère guinéen de la Santé un lot de médicaments et de produits sanitaires de prévention. Depuis août 2014, Rusal prend en charge le fonctionnement de l’équipe anti-épidémie de Rospotrebnadzor qui opère en Guinée.

La société Rusal est présente en République de Guinée depuis 2001. Elle est un des plus grands investisseurs étrangers dans ce pays où elle possède la Compagnie des bauxites de Kindia et l’usine d’alumine Friguia. Rusal développe en Guinée le projet minier Dian-Dian dans la région de Boké, le plus grand gisement de bauxite au monde dont les réserves sont estimées à 564 millions de tonnes.

Le laboratoire en question et l’Institut de recherche biologique de Guinée vont former un centre russo-guinéen de recherche en épidémiologie et prévention des maladies infectieuses, unique en Afrique de l’Ouest en termes d’utilisation de hautes technologies et d’un système de sécurité biologique.

« Rusal qui a atteint des résultats positifs dans la lutte contre le virus Ebola en Guinée,et continue de prendre une part active à l’amélioration de la couverture sanitaire du pays. L’ouverture d’un nouveau laboratoire doté d’équipements uniques, y compris pour la Russie, va empêcher la propagation des maladies dangereuses pour la vie de la population locale », a déclaré Vladislav Soloviev, directeur général de Rusal.

sputniknews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here