Le mouvement “Fouta fi fow, fow fi Fouta’’porte atteinte à l’unité nationale selon l’UFC d’Aboubacar Sylla

0

La rencontre entre le président Alpha Condé et un groupe de personnes parlant au nom du Fouta Djallon était à la Une de l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des forces du changement (UFC) ce samedi 5 août 2017.

Prenant la parole, Kaly Bah secrétaire national chargé des affaires politiques et juridiques de cette formation politique dirigée par Aboubacar Sylla jusqu’à récemment porte-parole de l’opposition guinéenne a dit que cette affaire est très grave.

« En se référant à l’article 4 de notre constitution, cette union porte atteinte à l’unité nationale. Comment une union qui se dit représentative du Fouta peut-elle partir au siège d’un parti politique et prononcer des paroles, violer la constitution, mettre des personnes devant pour crier au nom du Fouta ? Cette union ne représente pas le Fouta. Ses membres ne représentent que leurs propres personnes. Nous invitons le président de la République à travailler plutôt pour rassembler tous les guinéens », a-t-il indiqué.


Avant l’UFC, la coordination nationale des Foulbhés et Haal Poular de Guinée et d’autres formations politiques ont dénoncé vigoureusement l’attitude de ces personnes qui ont rencontré le chef de l’Etat pour lui apporter son soutien au nom du Fouta.

Le mouvement “Fouta fi fow, fow fi Fouta’’est dirigé par Bantama Sow ministre conseiller à la présidence de la République et membre du bureau politique national du RPG-Arc-en-ciel et Hady Barry secrétaire général du ministère des affaires étrangères et membre du bureau politique national du RPG.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com
(+224) 622 304 942

 



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here