Le HCDH s’active dans la promotion et la protection des Albinos en Guinée

0

“Promotion et Protection du droit à la participation des personnes atteintes d’Albinisme” est le thème d’un séminaire de sensibilisation organisé par le haut commissariat des nations unies aux droits de l’homme en Guinée(HCDH) dans ses locaux du 10 au 11 avril 2017.

Selon les organisateurs, ce séminaire a pour objectif général de favoriser la promotion et la protection des droits des personnes atteintes d’albinisme en Guinée.

“Les objectifs spécifiques sont: permettre aux participants de se familiariser davantage au contenu des instruments juridiques internationaux et nationaux relatifs aux droits des personnes atteintes d’albinisme; mobiliser l’ensemble des acteurs concernés afin qu’ils jouent un rôle positif dans la promotion et la protection du droit à la participation des personnes handicapées. Au terme du présent séminaire, les participants cernent mieux le contenu et la portée des instruments juridiques internationaux et nationaux relatifs aux droits des personnes atteintes d’albinisme. Et ils sont disposés à prendre en compte la spécificité des personnes atteintes d’albinisme dans leurs activités habituelles, et à promouvoir leur droit à la participation”, ont-ils indiqué.

Dans son discours, Yves Boukpessi représentant adjoint a dit que l’organisation de cette activité s’inscrit en droite ligne du mandat du HCDH qui est entre autres de mener des actions idoines en vue de la protection des groupes vulnérables.

“Il y a de cela deux mois, nous étions à Kindia dans le cadre d’un important ‘séminaire d’information, de sensibilisation et de plaidoyer en faveur de l’adoption et la promulgation du projet de loi portant promotion et protection des droits des personnes vivant avec handicaps’ dont l’objectif ultime était de voir à terme la République de Guinée se doter d’une loi portant promotion et protection des droits des personnes handicapées. Aujourd’hui 10 avril 2017, nous sommes à Conakry dans le cadre de cet autre non moins important séminaire de sensibilisation sur la promotion et la protection des droits des personnes atteintes d’albinisme”, a-t-il entamé.

Pour le numéro 2 du HCDH en Guinée, la nécessité de protéger les personnes atteintes d’albinisme est un enjeu majeur dans les sociétés africaines en particulier et dans le monde de manière générale.


Aux dires de Monsieur Yves Boukpessi, en raison des mythes et préjugés fortement ancrés à l’endroit des personnes victimes d’albinisme, “celles-ci sont très souvent la cible d’attaques violentes, de meurtres du simple fait qu’elles sont atteintes d’albinisme, de discrimination, de marginalisation et d’indifférence, conduisant ainsi à leur exclusion sociale”.

“En 2013, la recrudescence des agressions commises à l’encontre des personnes atteintes d’albinisme et la récurrence des meurtres rituels et d’attaques à leur encontre a poussé la communauté internationale à s’apesantir davantage sur la situation des personnes vivant avec l’albinisme et à rechercher des solutions pour une meilleure protection de leurs droits. Au niveau régional africain, la commision africaine des droits de l’homme et des peuples lors de sa 54ème session ordinaire, du 22 octobre au 5 novembre 2013 à Banjul a adopté une résolution sur la prévention des agressions et de la discrimination à l’égard des personnes souffrant d’albinisme. Malgré ces avancées, il faut dire que l’albinisme continue d’être profondément mal compris, aussi bien sur le plan social que médical”, regrette ce diplomate onusion.

Plus loin, il a fait savoir que ce séminaire de sensibilisation est aussi une opportunité pour en savoir plus sur l’albinisme. Avant de terminer son allocution, il a réitéré l’engagement du système des nations unies pour permettre la connaissance, la promotion et la protection des droits des personnes atteintes d’albinisme.

De son côté, Camara Kabinet représentant des associations des albinos à l’institution nationale indépendante des droits humains(INIDH) a affirmé que ce séminaire permettra non seulement de renforcer les capacités des albinos surtout ceux qui ne connaissent pas certains droits, mais aussi faire comprendre à l’Etat quel est le niveau d’avancement de la question d’albinisme en Guinée.

Aboubacar Sidiki Camara conseiller juridique du ministre de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance a pour sa part dit que les personnes atteintes de l’albinisme doivent exigés de l’Etat les droits qui sont les leurs mais aussi saisir l’assemblée nationale en exposant leurs problèmes. “Il faut que les personnes coupables de violation des droits des albinos soient identifiées et sanctionnées à la hauteur de leur forfaiture. Les ONG aussi doivent s’impliquer pour expliquer le danger qui guête les personnes atteintes de l’albinisme”, a-t-il ajouté.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

aliousarayabhe@gmail.com

(+224) 622 304 942



PARTAGER
Article précédentPêche illicite en Guinée: trois navires chinois arraisonnés avec des ailerons de requins à bord
Article suivantConakry: un accident tue deux personnes à Sonfonia
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here