Le CRAN a lancé le concours de la Dictée PGL 2014

0

Les membres du Cercle de Réflexion et d’Action pour la Nation (CRAN) ont procédé au lancement du concours de Dictée Paul Gérin Lajoie (PGL) le vendredi dernier à la maison du CRAN sise à la minière dans la commune de Dixinn en présence du ministre de l’Enseignement pré-Universitaire guinéen, Dr Ibrahima Kourouma, du Président de la Fondation PGL,  de certains cadres du pays, des operateurs économiques et de patrons de la téléphonie.

Selon le président du CRAN, Oury Ali Bah, le CRAN est une association citoyenne de jeunes cadres et entrepreneurs, soucieux du développement du pays, dont l’objectif est d’influer positivement sur l’avenir à travers des actions concrètes dans les domaines socioéconomiques porteurs de croissance et d’espérance pour les populations. Créé depuis 2009 poursuit Ali Bah, le CRAN s’est pleinement investi dans l’édification d’une Guinée plurielle et prospère. Cela, à travers des actions en faveur de la paix et du développement.

 

 

Oury Ali a dit que ce concours de Dictée  PGL qui entame sa vingt troisième année d’existence, sous le thème « L’eau, une ressource à protéger, une ressource à partager », vise à créer chez les élèves de l’élémentaire, l’émulation nécessaire à l’éveil de leur esprit de créativité, au renforcement de leur niveau de maitrise des règles grammaticale et d’orthographe mais surtout, à forger en eux, une profonde habilité à être des acteurs du changement en faveur d’un élitisme, qui garantirait l’émergence des pays participant au concours, dont la Guinée.

Chaque année poursuit-il, une centaine de jeunes issus de plusieurs pays notamment les  États-Unis, la Guinée, le Mali, le Sénégal, Haïti, etc. et souhaitant se distinguer par leur habileté en français, participent à la grande finale internationale qui se tient au Canada. Les candidats inscrits à cette dictée sont du niveau CM2.

 

Pour sa part, le président de la fondation PGL a salué l’initiative du CRAN, et que ces jeunes entrepreneurs et professionnels de cette organisation ont réussi à avoir une éducation de qualité supérieure. Selon lui, la Guinée participe pour la 4ème fois à ce grand concours international dont près de 100 000 jeunes guinéens et guinéennes auront à participer à la Dictée PGL. Selon lui, ce concours qui touche plus de 6 000 000 de jeunes francophones et francophiles, plus de 2 000 000 y participent depuis 1991.

Très satisfait, il a affirmé que cette organisation, est un rêve de son père Paul Gérin-Lajoie qui avait selon lui, un rêve soit celui de l’éducation  pour tous. Il a mené une reforme au Québec en 1960  et une autre révolution qui a permis à son peuple en moins de 20 ans de faire passer les Québécois dans la modernité. Encore aujourd’hui, il a le même rêve,  à 94  ans, et cette fois ci, il le mène avec moi en Afrique francophone.


C’est pourquoi il a saisi cette occasion pour solliciter les hommes, les intervenants dans l’éducation de se joindre au CRAN  afin de construire une Guinée prospère pour un avenir meilleur des jeunes pour un monde moderne.

 

De son côté, le ministre de l’enseignement pré-Université, Dr Ibrahima Kourouma qui accorde une importance à l’éducation après avoir remercié tous ceux qui s’investissent dans la réussite de l’école guinéenne se dit très heureux de constater que l’école est devenue le souci de tout le monde.

C’est pour cette raison qu’il a remercié la fondation PGL et a promis de l’implication sans faille de son département en particulier et en général du gouvernement pour que ledit concours se passe dans les meilleures conditions. « Je voudrais vous rassurer que mon Ministère est prêt à s’impliquer cette année pour  que ce concours se passe dans les bonnes conditions et  dire à l’organisation  CRAN, nous sommes à leur disposition et nous saluons leurs actions. On n’attend que ça, je l’ai dit partout. Quelque soit la volonté du gouvernement, la volonté du chef de l’Etat,  seul, nous ne pouvons  pas résoudre les problèmes de la Guinée surtout  quand il est question de l’école. L’école est apolitique, impersonnelle, chacun de nous doit s’investir pour que nous ayons un pays prospère. Je voudrais remercier les initiateurs, le Canada, la fondation PGL. Je  souhaite une bonne chance à tous les enfants candidats et  je lance un défis, si nous allons au Canada, nous serons les premiers ».

 

Cette organisation depuis sa création par des personnes déterminées et engagées pour que la guinée devienne une nation forte est présente sur de nombreux fronts qui sont entre autres : sa participation au projet de compilation musicale « Tous pour la Paix », en partenariat avec la Banque Mondiale où de nombreux artistes et/ou musiciens, sensibles à l’importance d’un tel message dans un contexte socioculturel assez délicat voire tendu, se sont fortement impliqués. Sa réalisation d’un spot télévisé où, tous les candidats du 1er tour de l’élection présidentielle de 2010 ont diffusé leur message de paix. Initiation d’une émission télévisée dénommée « Face à la Nation »  qui est devenue une tribune pour tout acteur politique et/ou socio-économique. Enfin, cette organisation a transmis récemment au Conseil National de la Transition (CNT) un projet de constitution pour ne citer que ceux-ci.

Le CRAN se félicite de la poursuite du partenariat avec la fondation depuis deux ans et formule le vœu ardent de voir ce dernier se pérenniser.

A noter qu’auparavant une minute de silence avait été observée en la mémoire de Mohamed Ghussein froidement assassiné à son domicile par des inconnus dont la concession est à deux doigts de la Maison du CRAN à la minière.

En tout cas ce genre d’action permet à la jeunesse de s’exprimer et de faire valoir son intelligence.

 

Oumar M’Böh pour Aminata.com

622624545/666369744

mbooumar@gmail.com



PARTAGER
Article précédentL’OIM parle de son projet le retour volontaires des immigrés
Article suivantLabé: un conducteur de taxi tué dans une attaque armée
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here