L’AFD appuie l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales (ANAFIC) en Guinée
L’AFD appuie l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales (ANAFIC) en Guinée

Conakry, 25 janvier 2019 novembre 2018.  

            Une convention de financement entre la Guinée et la France, d’un montant global de 10 millions d’euros a été signée ce vendredi 25 janvier  2019 par M. Mamadi Camara, Ministre de l’Economie et des Finances, M. Jean Marc GROSGURIN, Ambassadeur de France en Guinée et Mme Patricia AUBRAS, directrice de l’Agence Française de Développement en Guinée (AFD) en  présence du Général Bourema Condé,  Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation et de M. Alhassane Aminata Touré, Directeur général de l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Locales (ANAFIC).

Ce projet permettra d’accompagner le gouvernement guinéen dans l’opérationnalisation  de la décentralisation et la mise en place de l’ANAFIC en charge de la gestion du Fonds National de Développement Local (FNDL) au bénéfice des populations de Guinée.

Ce financement appuiera  le fonctionnement de l’ANAFIC et le renforcement des capacités des administrations déconcentrées et décentralisées.

Une partie de ces fonds sera, également, affectée aux financements inclusifs des Programmes Annuels d’Investissement (PAI)  proposés par les collectivités locales conformément à l’Accord de Paris. 

A propos de l’AFD en Guinée

La Guinée est l’un des pays prioritaires de l’aide française. Présente depuis 1979 et reconnue comme un partenaire clé, l’AFD y mobilise l’ensemble de sa palette d’outils : contrat de désendettement et de développement (C2D), prêts, dons, aide-projet, appui budgétaire, garanties bancaires, formation.

Institution financière publique et solidaire, l’AFD engage en moyenne, 100 millions d’euros par an en Guinée dans des secteurs prioritaires : développement local et rural, l’éducation et la formation professionnelle, l’énergie et l’eau, la santé, la préservation environnementale et l’appui au secteur privé.

En 2017, la France, s’est engagée aux côtés de la Guinée pour le financement de son Plan de Développement Economique et Social (PNDES), elle a émis une déclaration d’intention d’apporter, sur la période 2016-2020, 501 millions d’euros à la faveur des programmes prioritaires du PLAN dont 477 millions d’euros portés par l’AFD.

PARTAGER