Labé/Hausse de solde de militaires: la société civile locale réagit

0

Ces dernières semaines l’idée d’une augmentation salariale chez la grande muette focalise les esprits au point que certains malins voient la chose sous l’angle de l’achat des consciences pour favoriser le bonhomme de chemin de l’idée du troisième mandat.

La question est si lancinante que notre rédaction s’est résolue à la poser à des acteurs locaux de la société civile.

Le premier pris dans le filet de notre rédaction est Maladho Diallo du conseil régional de la société civile et à la question de savoir s’il y a des risques que cette augmentation ait des intentions inavouées notre interlocuteur n’y va pas par 4 chemins :

« ça laisse une inquiétude,augmenter des grades militaires et des hommes de tenue en République de Guinée,c’est salutaire,ça aussi ça depend du courant de la promotion,mais en prélude à un fameux troisième mandat ça ne va pas interesser l’armée guinéenne si c’est une armée républicaine mais si c’est une armée politique ça laisse à désirer… »

Autre acteur de la société civile rencontré Elhadj Lamine Sangaré l’homme est responsable syndical et président de la CEPI de Labé et il affiche serenité :


« …le moment venu les choses seront claires donc nous nous gardons de commenter certaines intentions,chaque travailleur a droit à une augmentation de salaire suivant la conjoncture de la vie.A préparer maintenant des choses ?nous sommes les gardiens du vouloir du peuple »

Normalement cette augmentation devait s’effectuer à compter de la fin du mois en cours.

Du côté des hautes sphères militaires on s’evertue à rassurer que cette augmentation n’a rien à voir avec les turbulences enregistrées le mois dernier au camp Alfa Yaya Diallo de Conakry mais plutôt à une requete adressée au professeur Alpha Condé qui a répondu favorablement.

Sur la page facebook officielle du Dr Mohamed Diané ministre de la défense nationale il est clairement expliqué qu’une mission a pris son bâton de pelerin et serait entrain de sillonner les differentes garnisons du pays pour prêcher la bonne nouvelle.

Chez les principaux concernés le silence est martial et pas un ne veut s’attirer les foudres de la hiérarchie.

Ousmane Koumathio Tounkara



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here