Labé : vers une délocalisation de la décharge d’ordures

Depuis  des  mois  les  populations  environnantes  de  la  décharge  d’ordures  de  Thialakoun  sont  remontés  contre  la  commune, au  motif  que  l’absence  de  clôture  du  quai  cause  d’énormes  préjudices  à  leurs  animaux  d’élevage  en  divagation  qui  viennent  manger  des  choses  toxiques  parfois.

Depuis, la  commune  est  acculée  pour  d’abord  ceindre  l’espace   puis  devant  l’absence  d’une  réaction  prompte  de  cette  dernière  ,les  populations  de  la  zone  se  sont  faites  plus  radicales  et  visent  le  déguerpissement  pure  et  simple  du  quai  désormais.

Saisi  sur  la  question  le  président  de  la  délégation  spéciale Elhadj  Mamadou  Cellou Daka Diallo  a  confirmé le  divorce  d’avec  ces  populations  et  expliqué  qu’un  nouveau  site  est  entrain  d’être  aménagé :

« on  a  fait  beaucoup d’échanges  avec  les  gens  de  Tountouroun parce  que  le  dépotoir  de  Thialakoun relève  de  Tountouroun.

Donc  le  village  est  proche  du  dépotoir  et  les  animaux  d’élevage (bovins, ovins  et  caprins)viennent  consommer  des  substances  qui  les  tuent  parfois. Alors  ils  se  sont  plaints, on  est  venu  à  la  préfecture  discuter, maintenant  pour  eux  il  n’est  plus  question  de  maintenir  le  dépotoir  chez  eux même  si  on  réalise  une  clôture  étanche.

On  s’est  mis  en  quête  d’un  espace  d’accueil et  avons  trouvé  une  place  sur  la  plaine  de  Donghol  Dayebhe où on  nous  a  octroyé  un  espace  de  400m.

On  a  eu  la  place, il  nous  reste  d’aller  mettre  la  clôture  ce  n’est  pas  encore  officiel parce  qu’il  faut  les  fonds, le  devis  a  été  fait, on  va  réaliser  la   clôture ,ceux  de  Thialakoun  continuent  de  nous  mettre  la  pression  pour  qu’on  libère  leur  terre  mais  ils  doivent  nous  donner  le  temps et  encore  la  ville  ne  doit  pas  rester là  avec  des  ordures .

Le  ton  avait  monté mais  je  leur  ai  dit que  tant  que  je  n’ai  pas où  mettre  les  ordures je  suis  obligé  de  les  mettre  là en  attendant.

On  est  toutefois  tombé  d’accord de  transférer vers  Donghol  Dayebhe ,le  travail  est  en  cours. »

Il  faut  noter  que  la  question  de  l’assainissement  est  une  épineuse  question  sur  laquelle  toutes  les  équipes  communales  ou  presque  se  sont  cassées   les  dents.

                                                                                                     Ousmane  Koumanthio Tounkara

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here