Labé : le préfet se justifie sur la fermeture d’un officine fournisseur des pharmacies parallèles

0

Alors que le principal fournisseur des pharmacies parallèles en produits a été sommé de fermer boutique et qu’il crie au complot,Elhadj Safioulaye Bah le préfet de Labé a précisé que ce n’est nullement un règlement de compte et que c’est sur la base d’une plainte personnalisée.

<<Mamadou Dian m’a trouvé à mon bureau en compagnie du DPS….Celui qui vend des produits doit avoir une autorisation, j’ai appelé Mamadou Dian pour lui faire part d’une plainte contre lui,une plainte que Thiegboro même a reçu,je lui ai dit à Thiegboro de me laisser gérer cette affaire car si lui il débarque il y aura beaucoup de dommages. Mamadou Dian avait pris des engagements avant mon retour à la préfecture, je lui ai juste d’honorer ceux ci.

Bien de personnalités ont été saisies par lui pour plaider en sa faveur,même Bouna Keita m’a appelé je lui ai demandé de se mettre à la place des citoyens car si c’était un des leurs qui ingurgitait un produit et en mourrait …..


Beaucoup d’autorités sont complices, aucune clinique ne doit en principe ouvrir sans que le DPS. Ou le DRS ne donne leur aval et si c’est le cas quand l’intéressé se met à faire la pub de son affaire pourquoi ils ne se lèveraient pas pour  fermer ?

Je n’irai pas accuser un citoyen mais s’il y a une plainte la gendarmerie ou la police instruit la plainte….Mamadou Dian s’était engagé à ne plus vendre de produits mais s’il aménagé une officine à l’image d’une pharmacie ce qui n’est pas normal.>>

Il faut noter que le manque de rigueur dans la gestion de ces pharmacies parallèles a permis l’enrichissement de beaucoup de personnes et le développement d’une concurrence déloyale qui désavantage ceux qui jouent dans les règles.

Ousmane Koumanthio Tounkara

 

[1-click-image-ranker]



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here