Labé : les riverains du cours d’eau Donghora sous la psychose d’une inondation hivernale

0

Un  peu  plus de  cinq ans après  la  crue  des  cours  de  la  ville  de  Labé  ayant  entrainé  d’énormes  dégâts  matériels chaque  saison  hivernale  est  l’occasion  d’un  retour  de  la  psychose  et  de la  hantise  d’autres  désagréments et  cette  année  ne  fait  pas  exception.

Ahmed  Tidjane  Diallo  un  riverain  du  Donghorawol  cours  d’eau  traversant  la  ville  est  inquiet  et  ne  cache  pas  son  état  d’esprit :

« chez  nous  ici  chaque  année dès  les  premières  gouttes  de  pluie  on  subit  des  désagrément  et  on  voudrait  que  la  commune  nous  aide  par  rapport  aux bâtiments  qu’elle  a  érigés  en  aval,on  a  tout  le  temps  peur  et  chaque  année  notre  clôture  est  à  refaire »

Chez  Aissatou Camara une  autre  riveraine  le  cri  est  similaire :

« quant  il  pleut l’eau  s’infiltre  dans  nos  maisons et  nous  causent  du  tort  les  autorités  n’ont  daigné  venir  ici  qu’une  fois nous  leur  demandons de  l’assistance  ,avant  il  n’y  avait  pas  un  tel  mal mais  j’ai  l’impression  que  les  nouvelles  constructions  ont  quelque  chose  à  voir  avec  nos  malheurs »

A  la  délégation  spéciale  Mamadou  Doumbouya  le  vice  président  place  son  raisonnement  à  un autre  niveau :

« nous  pensons  que  les risques  d’inondation  cette  année  sont  écartés parce  que  le  projet  ‘’filets  sociaux’’ a  curé  le  long  du  lit  du  cours  d’eau depuis  Tata  jusqu’à  Donghora et  tout  ce  que  nous  demandons  aux  riverains est  de  tout  mettre  en  œuvre  pour  ne  pas  que  les  gens  viennent  jeter les  saletés  dans  le  cours  d’eau mais  je crois  que  les  places ‘NDLR  kiosques de vente  dont  faisaient  allusion les  riverains)n’ont  rien  à  voir  avec  le  lit  du  marigot.

Il  faut  noter  qu’avec  la  complicité  des  services  de  l’urbanisme  et  de  l’habitat  et  de  certains  administrateurs  véreux les  emprises  des  cours  d’eau, de  l’aéroport  et  même  de  certains  cimetières sont  passées  aux  mains  de  certains  magnats  férus  du  foncier .

Ousmane Tounkara pour Aminata.com

Commentaires

commentaire



PARTAGER
Article précédentInternet Gouli : un forfait acheté égal un forfait offert !!
Article suivantManifestation de rue: Cellou Dalein égratigne Sékhouna Soumah
Aminata.com Guineenews politique Guinée site d'information sur les nouvelles de la République de Guinée. Signalez réagissez : Vous pouvez contacter l’équipe de journalistes qui travaille à Aminata.com pour lui soumettre un texte, témoigner de ce qui vous est arrivé, signaler une information, relever une erreur, réagir à une actualité… Contactez-nous 973-477-6624 USA 224-664-328170 ou le 623 52 6 27 Guinee URL http://aminata.com Email: amadou@aminata.com Régie Publicitaire : 83kindy@gmail.com +224 656 0287 25 Conakry/ +336 98 48 57 52 France

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE