En pleine  crise dans  le secteur des  taxis  motos, les  mesures  communales visant  à déguerpir  les  occupants  illégaux  de  la  chaussée touchent de  plein  fouet  les  professionnels du  secteur dont  les  lieu  de  stationnement étranglent  plusieurs  points de  la  ceinture  urbaine.

Devant  la  détermination  de  la  commune à rendre  fluide  la  circulation,  certains  conducteurs de  taxis ont saisi  leurs  représentants  syndicaux pour voir ce  qu’il en  est  surtout  que  la mesure  leur  tombe  dessus sans  aucune  concertation  préalable.

Mory Diakité secrétaire général  USTG taxi  motos est  de  la  délégation  qui  a  rencontré  le  maire  de  la  commune :

« Le maire  nous  expliqué son programme et il nous  a  dit  qu’on  n’est pas  associé par  simple  oubli et il  nous  a  demandé de se retourner dire à  la  base que  les  dispositions  prises visent l’intérêt général non la  restriction de  la  liberté d’un quelconque  taxi moto ou  étalagiste. Donc  vu  le  programme on  est  revenu sensibiliser  les  responsables des  gares  pour qu’il propage le message… »

Cinq  points de  stationnement habituels de  taxis ont  été indexés et sont  concernés  par  les  Operations, à la  question de  savoir où vont  stationner  les  occupants de  ces  lieux ciblés, la réponse est le carrefour  suivant a expliqué Mory Diakité.

 Ousmane K. Tounkara, correspondant d’Aminata.com