Labé : la bataille annoncée n’a pas eu lieu Abdoulaye Dramé plébiscité

Alors que la bataille pour la présidence du conseil de quartier Konkola fait rage et que chaque partie affute ses armes de côté ,les tendances semblent dégagées ce jeudi.

Invités dans l’émission hallein fop de ce jeudi les trois prétendants à la succession ont exprimé chacun à sa façon sa vision de cette succession avant la réunion prévue au collège Konkola point de rencontre traditionnel pour les grands évènements du quartier.

Elhadj Baba Traoré directeur du post primaire et ancien bassiste du Kolima a pour sa part montré son intérêt pour la présidence du conseil tout émettant la réserve que si son ainé Elhadj Lamine Sangaré montre de l’intérêt pour le poste il est prêt à céder au nom de la sagesse et de l’expérience de ce dernier.

Puis Elhadj Lamine Sangaré a montré son intérêt pour l’intérim en s’appesantissant sur le fait que le quartier a besoin d’une nouvelle vision et d’un plan de développement car les responsables de secteurs sont devenus des gens qu’on ne voient que dans les cérémonies sociales .

Joint au téléphone, Abdoulaye Dramé le plus jeune du lot a d’abord estimé que le poste pouvait lui revenir car les deux précédents adjoints du défunt occupait d’abord le poste qu’il occupe en ce moment responsable de la jeunesse avant de se hisser au poste décisionnel que confère la vice présidence avant de rappeler qu’il a été élu pour appartenir au conseil en 2010.Toutefois pour la candidature sans expressément manifester la volonté de briguer le poste vacant Mr Dramé s’en est remis à la volonté du quartier.

Et si le fait de n’avoir pas fait le déplacement à la radio a servi les intérêts du sieur Dramé ?

A la sortie de l’émission les sieurs Sangaré et Traoré devaient rejoindre les citoyens du quartier au collège pour la décision finale mais ils n’y ont pas été pendant que le ‘’rival’’ lui a honoré le rendez vous depuis 14 h porté par les jeunes des 4 secteurs et les femmes absentes dans la délégation du lundi et c’est sous les vivats et les cris scandant « prési » ou encore « changement forcé » que la procession a pris d’assaut le siège de la commune réclamant l’investiture du candidat de leur choix et séance tenante.

La réponse de la commune fut simple ,le seul délégué présent Mamadou Doumbouya vice président de la délégation signifia sa satisfaction et celle de ses pairs pour la démarche emprunte de maturité des citoyens du quartier et promis de passer le message à son équipe qui prendra acte au retour de Elhadj Cellou Diallo.

Cette réponse n’était pas du gout des visiteurs qui l’exprimèrent par une forte cohue pendant de longues minutes avant de calmer leurs ardeurs pour laisser parler leur candidat.

Debout sur les tables du service de l’Etat civil pour la circonstance transformée en estrade ,le jeune homme drapé d’un costume sombre assorti d’un t-shirt blanc a tenté de faire entendre raison à ses partisans en leur demandant de surseoir l’investiture car le président de la délégation était occupé cet après midi mais qu’il était le candidat unique du quartier arrachant les hourra.

Reprenant le chemin du retour dans le calme et sans heurt les habitants rentrèrent vaquer à leurs affaires.

Mais des personnes rencontrées à la commune nous déploraient que deux des candidats soient au studio et que le leur ne fut joint qu’au téléphone sans savoir qu’il a reçu la même invitation que les autres mais a préféré la liaison téléphonique.

Ousmane Koumanthio Tounkara

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked (required)

ACTUALITES GUINEE
RECHERCHE
Recherche personnalisée
Rejoignez-nous sur Facebook