Comme il  est  de coutume, à la veille  du  nouvel an le chef de  l’Etat  accorde  sa  grâce  à  certains détenus des établissements carcéraux  de notre  pays.

Parmi 219 concernés, 10 ont eu la clémence du président de la république à Labé nous a expliqué Ansoumane Douno procureur près le TPI de  Labé. Ces heureuses personnes croupissaient en prison pour des infractions comme le vol, le recel, les menaces, les coups et blessures volontaires, l’abus de confiance et l’usurpation de titre.

Elles ont été libérés aux premières lueurs du nouvel an précise le magistrat :

« La nuit  après  la  prononciation du  décret, le lendemain  ils  ont  été  libérés avant tout d’abord on  nous  a  envoyé  par mail et  dès que  nous  l’avons  reçu, je  me  suis  transporté  à la  maison  centrale pour  procéder  à  la libération  des  dix personnes. »

Normalement, des critères entourent la remise de  peine, c’est  par exemple que le  détenu  ait  purgé  la  moitié de  sa peine, on  peut aussi  lister les  infractions concernées.

Cette année les choses se  sont  passées  autrement car il  a  juste  été  demandé  aux  administrations  pénitentiaires  de  remonter  la  liste  des  détenus  avec  la  peine  qu’ils  sont  entrain  de  purger.

Pour le cas précis  des  graciés  de  Labé , il ne  leur restait à tous  qu’entre  un à six  mois  de  détention.

Ousmane K. Tounkara