Labé : des agents de sécurité tentent d’étouffer une affaire de cambriolage

0
Boké, gendarmerie, police, manifestation, violences
Boké, gendarmerie, police, manifestation, violences

C’est  une affaire  de  cambriolage  perpétré  par  des  enfant  délinquants qui  s’est  ébruité  ces  derniers  jours grâce  au  concours  de  plusieurs entités  dont  l’Administration  du  Marché  et  la  police  communale. C’est  une  rondelette  somme  avoisinant les  7 millions  de  nos  francs  ainsi  que  d’autres  objets  e  valeurs  que  les  visiteurs  ont  emporté  avant  de  se  faire  cueillir.

Saisi  sur  la  question  Tely  Bah  administrateur du  marché  nous  a  confié :

«le  vol  s’est  déroulé  il  y  a  juste  10  jours, un enfant  du  groupe  a  réclamé  sa  part  du  butin  et  ils  l’ont  entrainé  dans  le  bas  fond  pour  le  rosser c’est  à  la  suite  de  ça  qu’il  est  venu  alerter, ils  ont  tous entre  12 t  13  ans, il  y avait  en  espèces 63000000 francs 1726000 francs  guinéens  et 31 billets de  FCFA qui  coutaient  4600000 francs…… »


Sur  la  même lancée  le  commandant  de  la  garde  communale  M. Ousmane Bah  a  précisé  que  les  enfants  ont  remarqué  en  faisant  le  nettoyage  pour  survivre  que  le  propriétaire  du  magasin  gardait  toujours  au  même  endroit  son  argent  et  qu’ils  ont  décidé  de  tenter  leur  chance :

« on  a  eu  la  chance d’attraper  les enfants ils  ont  respectivement  14 , 12 «et  9  ans, c’est  des  mineurs et  même  le  commerçant  a  eu  pitié  d’eux  il  est  sur  le  point  de  les  relâcher…… »

Aux dernières  nouvelles, des agents  de  sécurité  tant  gendarmerie  que  police  avaient  voulu  s’interposer pour  confisquer  les  biens  retrouvés  et  étouffer  l’affaire c’était  sans  compter  sur  l’opiniâtreté  et   la pression  du  comité  consultatif  proche  de  la  délégation  spéciale qui  ont  agi  dans  le  sens  à  ce  que   les  biens  saisis  soient  restitués  à  leurs  propriétaire au risque  d’ébruiter  l’affaire  et  de  mettre  les  medias  en orbite sur  l’elle. Alors  les  agents ne  se  sont  pas  fait  prier de  remettre  les  choses  à  l’endroit .

 Ousmane  Koumanthio  Tounkara



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here