La PCUD se penche sur le renforcement des capacités des OSC guinéennes

0

La plateforme des citoyens unis pour le développement (PECUD) en partenariat avec le programme des nations unies pour le développement (PNUD), a ouvert un atelier de formation de quatre jours ce mercredi 13 novembre au CEDUST dans la commune de Kaloum, a-t-on assisté.
 

Cet atelier  de formation des organisations de la société civile(OSC) guinéenne qui a pour thème ‘’le contrôle citoyen de l’action publique’’ se tiendra jusqu’au samedi 16 novembre prochain.

Selon les organisateurs, cette activité consiste à consolider les capacités des organisations de la société civile guinéenne sur le contrôle citoyen de l’action publique en vue d’une gouvernance démocratique, concertée, efficace et apaisée.

A les en croire, pendant ces quatre jours les travaux seront axés sur des concepts liés à la démocratisation et à la présentation du contexte légal de la responsabilité sociale et du contrôle citoyen de l’action publique sur le plan international, régional et national.

Dans son discours de bienvenue, Madame Camara Aminatou Barry, vice présidente de la PCUD,  a dit que cette formation va aider la Guinée à avoir une administration publique assainie, transparente et bien développée.

Poursuivant, elle a indiqué que ce présent atelier va permettre de renforcer les capacités des organisations de la société civile guinéenne sur des outils de contrôle citoyen de l’action publique portant sur des services publics avec un accent particulier sur le suivi budgétaire sectoriel, la responsabilité sociale et le contrôle citoyen de l’action publique.


De son côté, Cheick Sotigui Camara représentant du PNUD à cette cérémonie a fait savoir que l’objectif principal de cette formation est d’outiller les organisations de la société civile guinéenne(OSC) en vue de contrôler efficacement l’action publique pour assoir les bases d’un Etat démocratique

« Durant ces quatre jours les OSC de Guinée seront à l’école de la gouvernance et développement des modules aussi importants que  les fondements légaux du contrôle citoyen de l’action publique(CCAP), lecture et compréhension du budget de l’Etat, instruments de collecte et d’analyse de données dans le cadre du CCAP, techniques de plaidoyer et de lobbying », a-t-il ajouté.

Plus loin, il a espéré que les différents travaux de cet atelier déboucheront sur une meilleure compréhension des rôles et responsabilités de la société civile dans le contrôle de l’action publique.

Pour sa part, Abdoulaye Kaba, Directeur national de la décentralisation, a dans son allocution espéré que cet atelier aboutira à la mise en place des cadres d’échanges entre les débiteurs d’obligations et les détenteurs de droits en vue de l’exercice effectif  du principe de la redevabilité des autorités vis-à-vis des citoyens.

« Des espaces qui permettront à la société civile et à l’Etat de discuter du développement local à travers la mise en œuvre de certaines actions de développement planifiées », a-t-il indiqué.

A rappeler que la PCUD regroupe environ 150 organisations de la société civile qui œuvrent dans le cadre de la lutte contre la corruption, la promotion de l’unité nationale, la démocratie et le développement du pays. Elle affirme que cette formation va aider notre pays à avoir une administration publique assainie, transparente et bien développé.

Mamadou Aliou Barry pour Aminata.com

+224 622 30 49 42



LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here